Dans l'actualité récente

FC Barcelone : Busquets, innocenté, pourra jouer la finale

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-16T16:56:00.000Z, mis à jour 2011-05-16T17:04:48.000Z

L'UEFA a décidé ce lundi de ne pas suspendre Sergio Busquets pour la finale de la Ligue des Champions. L'enquête, portant sur des propos racistes lors de Real Madrid - FC Barcelone, n'a pas abouti.

Le Real Madrid n'a pas pu empêcher le FC Barcelone d'accéder à la finale de la Ligue des Champions sur le terrain, mais il espérait encore gêner son grand rival. Mais devant la commission disciplinaire de l'UEFA, les catalans l'ont encore « emporté ».




Le Real Madrid accusait Sergio Busquets d'avoir traité son latéral brésilien, Marcelo, de « mono », ce qui signifie « singe » en espagnol. Même si la rencontre a été particulièrement houleuse, et Busquets comme Marcelo particulièrement dissipés, les accusations étaient graves. Le spectre du racisme planant trop souvent sur le football Espagnol, cette affaire pouvait faire jurisprudence. Mais l'UEFA n'a pas reconnu Busquets coupable, « du fait d'un manque de preuves claires et convaincantes ».




L'UEFA devait également statuer aujourd'hui sur la suspension infligée à José Mourinho, qui pourrait le priver de toute la phase poule de la prochaine Ligue des Champions. Ces deux affaires mettent aux prises les deux mêmes clubs et ennemis héréditaires, qui se sont affrontés 4 fois en 3 semaines, dans un climat toujours plus houleux. L'on espère maintenant que la finale de Wembley, entre Barcelone et Manchester United, tiendra, elle, toutes ses promesses.




L'innocence de Busquets fera en tous cas un heureux : son entraineur Pep Guardiola. Lors de sa deuxième saison au club, c'est lui qui a petit à petit fait de Busquets un titulaire indiscutable, en lieu et place de Yaya Touré, pourtant considéré comme la référence mondiale à son poste. Et Busquets lui a rendu sa confiance au centuple : il est garant de l'équilibre de son équipe, et assure la transition entre 4-3-3 en phase défensive et 3-4-3 lorsque le Barça a le ballon.


Reste maintenant à savoir si Sergio Busquets permettra à ses coéquipiers de remporter la Ligue des Champions le 28 mai prochain. Face à la machine Mancunienne, ils auront besoin de tous leurs atouts.