FC Barcelone : les Catalans jouent à se faire peur

Voir le site Téléfoot

error
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-09-14T19:23:00.000Z, mis à jour 2013-09-16T08:56:09.000Z

Rejoint au score à la 90e, le FC Barcelone s'en est remis à Messi pour se sortir du piège sévillan (3-2). Le club catalan reste dans la roue de l'Atlético Madrid au classement avec 12 points.

Dans un jour sans, le FC Barcelone n'est pas passé loin d'une grosse déconvenue face au FC Séville.

Barcelone en mode mineur

Que se passe t-il à Barcelone ? Si les Catalans affichent une feuille de route sans retard avec quatre victoires en autant de rencontres disputées, l'impression laissée sortie après sortie laisse dubitative. Pour ne pas changer cette saison, les Barcelonais, sur leur pelouse, se sont montrés plus efficaces que brillants. Et parfois même inquiétants, l'égalisation sévillanne de fin de partie intervenant dans le sens du match. Heureusement, Messi veillait !

Messi en sauveur

La pépite du FC Barcelone fonctionne elle-aussi sur courant alternatif cette saison et c'est peu dire que Messi n'avait, jusqu'à la 75e, pas pesé sur la rencontre. Mais voilà, on est Ballon d'Or ou on ne l'est pas. L'Argentin sortira deux fois de sa boîte et sera à chaque fois décisif. La première fois sur un service de Neymar pour inscrire le deuxième but catalan (2-0, 75e). Un avantage suffisant pensait-on alors. C'était sans compter sur la révolte des Sévillans échaudés par une première réalisation injustement refusée. Rakitic (80e) et Coke (90e), de la tête sur corner, plombaient coup sur coup l'ambiance du Camp Nou. Ce fût le moment choisi par Messi pour se muer une fois encore en héros. Au bout du temps additionnel, son accélération laissait sur place la défense adverse et profitait à Sanchez (3-2, 90e+3).

Jordi Alba se blesse

Dans un jour sans, le FC Barcelone a par ailleurs subi un coup dur avec la sortie au quart d'heure de jeu de son latéral gauche Jordi Alba, pour une déchirure musculaire à la cuisse droite. Ce dernier est de fait incertain pour l'échéance européenne de mercredi. C'est une mauvaise nouvelle pour l'entraîneur barcelonais Gerardo Martino, qui va devoir gérer au mieux un effectif appelé à jouer tous les trois jours jusqu'à début octobre, avec deux rencontres de Ligue des champions et quatre de Liga.

Le FC Barcelone affrontera le Rayo Vallecano, dimanche 22 septembre, pour le compte de la 5e journée.