Dans l'actualité récente

FC Barcelone : le club n'est plus le même

Voir le site Téléfoot

RTX2VL07
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-02-20T14:53:29.471Z, mis à jour 2017-02-20T15:00:34.216Z

Contre Leganes, le FC Barcelone a écrit une page de son histoire de manière un peu originale. Le onze de départ de Luis Enrique était en effet une grande première pour les Catalans en Liga.

C’est une drôle de semaine qu’ont vécu les supporters catalans. Après avoir été surclassé par le Paris Saint-Germain, le Barça s’est un peu repris en gagnant timidement face à Leganes. Mais les fans catalans ont assisté à une première assez surprenante

Un seul Espagnol au coup d’envoi !

Avec la défaite contre le PSG, Luis Enrique a décidé de mettre du sang neuf dans le onze de départ. Iniesta, Jordi Alba et Piqué ont ainsi commencé sur le banc. Résultat ? Un seul Espagnol, en la personne de Sergi Roberto était titularisé ! C’est la première fois de son histoire en championnat que le FC Barcelone commençait une rencontre avec 10 joueurs de nationalité étrangère ! 

A l’heure de la mondialisation, le Barça faisait bande à part en comptant essentiellement sur les joueurs passés par la Masia, mais il semble que les temps changent également pour les Catalans.




3 joueurs du centre de formation titulaires

En plus de ce fait historique pour les Blaugranas, il y a une autre donnée qui a marqué les esprits. Parmi les joueurs choisis par Luis Enrique en début de rencontre, seulement 3 d’entre eux ont été formés au Barça ! Lionel Messi, buteur à deux reprises lors de ce match, Rafinha et donc Sergi Roberto étaient les seuls produits 100% catalans. C’est donc une petite révolution pour une équipe très attachée à son identité et qui a souvent formé les joueurs qui ont composé ses rangs. 

Derrière Messi, Iniesta, Busquets et Piqué, peu de joueurs formés à la Masia montrent le bout de leur nez. De plus en plus, les jeunes Barcelonais comme Munir, Bartra ou Deulofeu ont cherché à quitter la Catalogne à la recherche de temps de jeu. Avec cette tendance qui semble se confirmer, c’est donc toute l’identité du FC Barcelone qui est en pleine mutation.