Dans l'actualité récente

FC Barcelone : Les confessions de Guillermo Hoyos, coach du jeune Messi

Voir le site Téléfoot

Lionel Messi - FC Barcelone
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-06-20T21:51:54.203Z, mis à jour 2015-06-20T21:55:27.449Z

Guillermo Hoyos, entraîneur de Lionel Messi lorsque celui-ci évoluait en jeunes au FC Barcelone, a confié au quotidien The Guardian ses impressions sur l’attaquant argentin.

Pour le technicien argentin, le vainqueur de la Ligue des champions est bel et bien le meilleur joueur au monde. 

Première rencontre 

Pour certains, manager Lionel Messi est un privilège. Pour Guillermo Hoyos, c’était une fierté. L’ancien entraîneur des jeunes joueurs du FC Barcelone dans les années 2000 a raconté à nos confrères du journal britannique The Guardian sa rencontre avec le jeune argentin. "J’ai rencontré Messi pour la première fois lors d’un voyage au Japon. Dans un tournoi de jeunes, nous étions en train de perdre le premier match contre le Feyennord 1-0. En seconde période, il a changé la physionomie et a pris le contrôle de la partie et a porté l’équipe à lui tout seul sur ses épaules", a-t-il expliqué. Ce match a dès lors rapproché les deux hommes, tous deux supporters des Newell’s Old Boys, dont l'amitié perdure encore aujourd’hui. 

Comparé très jeune à Maradona 

Depuis de nombreuses années, Lionel Messi est régulièrement comparé à l’ancienne idole, Diego Maradona. Si le premier a manqué de gagner la Coupe du monde l’été dernier, le second a offert le plus prestigieux des trophées en 1986. Mais "la Pulga" compte quatre Ligue des champions pour autant de Ballons d’Or. "De tous ceux que j’ai vus, il était le plus proche de Maradona. J’ai joué en 1979 avec lui dans l’équipe jeune d’Argentine et je connais les talents internationaux. Je me rappelle avoir donné une interview en 2003 à un journal argentin et disant : il va devenir le meilleur joueur du monde".

Symbole de l’Argentine 

Guillermo Hoyos se souvient également des premières séances avec le numéro 10 à l’époque. "Je savais qu’il était extraordinaire. J’ai coaché les Pedro, Piqué, Busquets, mais Leo était hors catégorie", a-t-il ajouté, avant de conclure : "L’Argentine ne lui a pas offert beaucoup une grande exposition en termes de football mais une équipe entière a besoin d’être construite. Ce n’est pas juste Messi. Mais le football en Argentine est une industrie et aujourd’hui, le président de cette industrie, c’est Lionel Messi". Des éloges qui n’attendent qu’une victoire en Copa America pour appuyer les propos de Guillermo Hoyos.