FC Barcelone - Fabregas : "Nous avons appris la leçon"

Voir le site Téléfoot

error
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-10-01T10:17:00.000Z, mis à jour 2013-10-02T08:42:41.000Z

Le Barça sait qu'un rude combat l'attend ce soir, au Celtic Park (20h45). L'an passé, les Blaugranas se sont cassé les dents sur l'équipe écossaise (2-1). Ils ont retenu la leçon et compte bien l'emporter cette année.

La formation catalane a parfaitement négocié son entrée dans la compétition. Il y a deux semaines, le FC Barcelone a dominé l'Ajax Amsterdam (4-0). Mais la rencontre du jour sera bien différente, face à une équipe qui fera siège devant son but et qui sera portée par un public en feu. Comme toujours, les Catalans veulent l'emporter, les Ecossais tenteront de les en empêcher.

Retenir la leçon
La saison dernière, le Celtic a réalisé un super coup en dominant le Barça en Ecosse (2-1). Une rencontre qui servira aux Blaugranas cette année. « L'an passé nous avons appris la leçon. Nous avions fait une bonne rencontre mais certains détails nous avaient été fatals. Nous devons jouer demain en pensant à attaquer », a expliqué Cesc Fabregas en conférence de presse.

Eviter les phases arrêtées
En un an, la stratégie du Celtic n'a pas changé : défendre à 11 et exploiter la moindre action offensive. « Nous savons que ce sera un match plus ou moins similaire, nous devrons être plus réalistes », avoue l'Espagnol. Le Barça doit donc être vigilant, notamment sur coups de pied arrêtés. « Ne pas faire de fautes latérales, ne pas concéder de corners, car ils sont forts sur ces phases ». Ce sera l'une des clefs de la rencontre.

Remplacer Messi
A l'image du directeur sportif du club, Andoni Zubizarreta, le milieu blaugrana a insisté sur l'absence de Messi. « L'absence de Leo Messi est importante pour nous. C'est le meilleur joueur du monde et il marque la différence. C'est celui qui marque le plus et qui fait le plus de passes, et il faudra compenser cette absence ». Fabregas est le candidat numéro un pour remplacer l'Argentin. A moins que Neymar ou Sanchez ne lui soient préférés.

Ce match sera dur, Cesc Fabregas le sait. « Venir jouer ici est toujours difficile. Les fans poussent fort ».