FC Barcelone : Fabregas, fils préféré de Guardiola

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-08-16T13:18:00.000Z, mis à jour 2011-08-16T13:28:12.000Z

C'est sans doute le plus gros transfert du mercato : Cesc Fabregas a enfin signé au FC Barcelone. De retour dans son club formateur, il y retrouvera son idole et mentor, Pep Guardiola.

Lors de sa présentation au public du Camp Nou, Francesc « Cesc » Fabregas arborait son nouveau maillot, floqué du numéro 4. Un numéro que portait, dans le Barça mythique des années 90, Josep « Pep » Guardiola. Son idole, et désormais entraineur.

Cesc Fabregas est né en 1987 à Arenys de Mar, à une quarantaine de kilomètres de Barcelone. Chez lui, la passion du Barça se transmet de génération en génération, et c'est à l'âge de 9 mois ( !) qu'il assiste à son premier match au Camp Nou, sur les genoux de son grand père. C'est donc naturellement à la Masia qu'il fera ses gammes, brillant aux côtés de Leo Messi et Gérard Piqué. Rayonnant, il fuit Barcelone pour Arsenal en 2003, craignant d'être barré par Xavi ou Iniesta.


A Barcelone, Cesc n'avait d'yeux que pour celui qui était alors l'emblème du club, Pep Guardiola. Dans les équipes de jeunes du Barça, Fabregas tenait le même poste que Guardiola : celui de « milieu défensif », de métronome reculé dans la pure tradition barcelonaise. Il a déjà avoué que Pep était sa « plus grande idole ». Une idole qui avait pris le temps de dédicacer un maillot à destination de Fabregas, alors que ce dernier était bouleversé par le divorce de ses parents (il avait 13 ans).






Dans ce petit mot, Guardiola avait promis à l'enfant qu'il porterait un jour le maillot de l'équipe première. Une promesse qu'il tiendra bientôt à l'adulte, puisque Guardiola a obtenu le retour de Fabregas à Barcelone. Un transfert désiré si ardemment qu'il a personnellement convaincu le joueur et ses dirigeants de faire les efforts nécessaires. Fabregas étrennera donc bientôt (enfin) un maillot blaugrana au Camp Nou, et ce numéro 4 rendu mythique par son modèle.


Certainement ravi de ce retour du fils prodigue, après 8 ans « d'exil », Guardiola devra maintenant trouver une place pour Fabregas dans son onze type. Dès le match retour de la Supercoupe d'Espagne, ce mercredi ?