FC Barcelone : Fabregas ne dira jamais de mal d'Arsenal

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-16T11:02:00.000Z, mis à jour 2011-09-16T11:06:28.000Z

L'arrivée de Cesc Fabregas à Barcelone durant le mercato a mis fin à un feuilleton de plusieurs mois, un même plusieurs années. Mais le il n'en tient surtout pas rigueur à Arsenal et Arsène Wenger.

Le magazine gratuit Britannique Sport a récemment publié une longue interview de Cesc Fabregas, dans laquelle il revenait (une nouvelle fois) sur son départ et son attachement à Arsenal.

Dans cet entretien, il a évoqué ses rapports avec son ancien entraineur, Arsène Wenger : « Je lui dois beaucoup. Je me rappelle lorsqu'il a interrompu ses vacances en famille pour venir me voir jouer quand j'avais 16 ans. J'étais très honoré qu'il soit venu et qu'il voie des choses que je n'avais pas l'imrpession que le Barça voyait en moi à l'époque (...) Je l'ai remercié pour toutes ces années ensemble lorsque nous nous sommes séparés mais je comprend qu'il soit déçu que j'ai envie de partir ».

Ailleurs dans ce long échange, Fabregas a aussi évoqué les raisons qui l'ont poussé à partir : « On ne gagnait pas de titres et c'était très frustrant pour moi (...) Je veux être dans un club qui se bat pour les grands titres tous les ans, et je ne vois pas Arsenal faire ça dans le futur. J'ai beaucoup de sentiments pour Arsenal, mais j'ai peur qu'ils ne puissent se débarrasser des autres grands clubs anglais ». Il a même évoqué spécifiquement évoqué City et ses moyens illimités.

Il a vite démenti ces rumeurs sur Twitter : « Je ne parlerais jamais en mal d'Arsenal, nous avons une nouvelle preuve de ce que les gens mettent ce qu'ils veulent dans les journaux, et ce n'est pas professionnel. Je veux qu'Arsenal gagne autant que n'importe quel fan. Ce n'est pas pour ça que je suis parti, ça ne m'a jamais traversé l'esprit. Arsenal a fait de moi ce que je suis aujourd'hui et personne ne changera jamais ça (...) Les gens peuvent me détester parce que je suis parti ou se rappeler que j'ai tout donné pour le club ».

Durant cet interminable feuilleton, Cesc Fabregas a effectivement fait preuve d'une certaine considération et affection pour le club et l'homme qui l'ont révélé. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde, loin s'en faut.