Dans l'actualité récente

FC Barcelone : La FIFA s’en prend une nouvelle fois à la Masia

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-09-11T12:16:26.983Z, mis à jour 2015-09-11T12:16:28.177Z

Alors que le FC Barcelone a dû se séparer de cinq joueurs de la Masia en début de semaine, la FIFA pénalise une nouvelle fois le club catalan. Cette fois-ci, onze éléments du centre de formation sont concernés.

La FIFA ne lâche plus le Barça. En 2014, l’instance du football mondial avait interdit le club catalan de recrutement jusqu’en janvier 2016. En cause, des infractions relatives aux transferts de joueurs mineurs. Cinq éléments de la Masia ont dû quitter le club en début de semaine. Onze autres pourraient bien connaître le même sort dans les prochains jours.

11 joueurs sur la sellette

Mundo Deportivo révèle ce vendredi que la FIFA a épinglé onze nouveaux joueurs de la Masia. Ils ne peuvent désormais plus jouer jusqu’à ce que le club régularise leur situation. Il s’agit de Steven Erick, Imad El Kabbou, Labinot Kabash, Anssumane Fati, Konrad de la Fuente, Ilaix, Haitam Abaida et Xavi Simons, huit pensionnaires de la Masia du football à 11. Trois joueurs de foot à sept sont également concernés.

Le Barça se défend

Face aux sanctions de la FIFA, le FC Barcelone a décidé de monter au créneau. Les responsables du centre de formation expliquent que les recrutements de ces jeunes joueurs respectaient bien les règles en vigueur. Mundo Deportivo prend l’exemple d’Anssumane Fati, un joueur qui est né en Guinée-Bissau, mais qui, dans les premiers mois de sa vie, est parti vivre à Séville avec sa famille. La situation est similaire pour Imad El Kabbou, un Marocain de 15 ans, qui a déménage en Espagne à l’âge de deux ans.

Le modèle de la Masia en danger ?

Cette nouvelle sanction représente un véritable coup dur pour le FC Barcelone et son centre de formation. Lundi, cinq jeunes joueurs extracommunautaires sont partis. Habitués à dénicher des prodiges dans le monde entier, comme  Messi, le Barça pourrait bien être contraint de changer de stratégie.