Dans l'actualité récente

FC Barcelone : gagner la Supercoupe pour conserver sa suprématie

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-08-17T16:54:00.000Z, mis à jour 2011-08-17T17:02:15.000Z

Opposé à son éternel rival, le Real de Madrid, le FC Barcelone mettra certainement un point d'honneur à remporter la Supercoupe d'Espagne. Une question d'honneur pour les coéquipiers de Leo Messi.

Le FC Barcelone est sans aucun doute la meilleure équipe d'Europe et du Monde à l'heure actuelle. Sur les 3 saisons avec Guardiola en tant qu'entraineur, elle a remporté 3 Ligas et 2 Ligue des Champions. Mais elle a un ennemi à sa mesure.

Lors de son premier passage à Barcelone, le hollandais Louis Van Gaal avait évoqué son rêve : gagner la Ligue des Champions avec 11 joueurs issus du centre de formation. Un de ses joueurs de l'époque devenu entraineur à succès est en passe de l'accomplir. Guardiola pourrait un jour aligner l'équipe suivante : Valdes - Fontas - Piqué - Busquets - Puyol - Fabregas - Xavi - Thiago - Iniesta - Pedro - Messi. 8 champions du monde et 1 ballon d'Or, excusez du peu...

Il est facile d'opposer la formation Barcelonaise aux bruyantes recrues Madrilènes. Pourtant, le Barça aussi recrute : Alexis Sanchez, Dani Alves, David Villa, Eric Abidal ont tous coûté cher au Barça. Sans parler de Fabregas ou Piqué, dont le « rapatriement » ne s'est pas fait sans difficulté. Mais la prégnance de la formation donne aux catalans des certitudes sur leur jeu : conservation, pressing, jeu à une touche... La force de l'équipe de Guardiola, un refuge lorsqu'elle est en difficulté.


Ce fut le cas lors du match aller : contrariée par une préparation encore loin d'être achevée et un Real fringuant, le Barça ne s'est pas affolé. Et obtenu un match nul favorable à l'extérieur, 2-2. Pour porter l'estocade finale, ce Barça pas encore prêt comptera sur son « banc » : Xavi, Alexis Sanchez, mais aussi Fabregas pourraient intégrer le onze titulaire au Camp Nou. Et si Fabregas a tout juste commencé à s'entrainer avec le Barça, il porte plus que quiconque ce jeu dans le sang...

Malgré une préparation tronquée et des arrivées tardives, le FC Barcelone de Guardiola a montré lors du match aller qu'il conservait une longueur d'avance sur son plus sérieux concurrent et rival historique. Face au Real, il n'y a pas d'excuses qui vaillent...