Dans l'actualité récente

FC Barcelone : Iniesta, l'Australie ou le Japon plutôt que la Chine

Voir le site Téléfoot

iniesta2
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2018-05-09T10:28:19.526Z, mis à jour 2018-05-09T12:19:10.232Z

Initialement annoncé en Chine, Andrés Iniesta, également pisté au Japon, pourrait se diriger vers l'Australie.

Dans quelques semaines, Andres Iniesta en aura fini avec le football européen. D'autres horizons s'ouvrent à lui de l'autre côté de la planète.

La Chine s'éloigne

Andrés Iniesta va t-il poursuivre sa carrière dans l'hémisphère sud ? L'hypothèse est envisageable, alors que les responsables du football australien ont prévu de contacter l'agent du capitaine barcelonais pour lui proposer un transfert vers la A-League. Alors que la Chine et ses millions semblait être une destination toute trouvée pour le futur retraité du ballon rond, le club chinois de Chongqing Lifan, annoncé sur le coup, a démenti la rumeur.

Vissel Kobe en phase de séduction

Depuis vingt-quatre heures, ce sont les piste australienne et japonaise qui tiennent la corde. Le Japon où le club de Vissel Kobe ferait partie des favoris avec un salaire de 25 millions d'euros net par saison évoqué par la presse espagnole. Du côté de l'Australie, c'est la fédération elle-même qui ferait le forcing pour attirer la légende du Barça. La FFA disposerait d'une réserve d'argent de trois millions de dollars australiens (environ 1,88 millions d'euros) pour aider ces clubs à recruter. Ces derniers peuvent faire une demande de subvention pour attirer des joueurs à forte renommée. C'est ce qu'il se passerait actuellement concernant Andrès Iniesta.

La Fédé australienne fait le forcing

En l'occurrence, quatre clubs seraient intéressés par la venue de l'international espagnol. "On va déterminer avec les clubs la manière de procéder : est-ce-qu'on va utiliser ces trois millions en une fois pour attirer un seul gros poisson ou bien répartir la somme pour recruter trois autres joueurs plus modestes ?", a expliqué Greg O'Rourke, le patron de la Fédération. L'opération doit permettre de booster les audiences de la A-League. En cas d'échec dans le dossier Iniesta, O'Rourke a déjà prévenu que d'autres cibles seraient identifiées.