FC Barcelone : Messi offre le titre au Barça

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-05-17T18:38:00.000Z, mis à jour 2015-05-17T23:12:32.000Z

Vainqueur à Madrid sur la pelouse de l'Atlético (0-1) grâce à un but de Messi, le FC Barcelone compte quatre longueurs d'avance sur le Real Madrid et s'est assuré son 23e titre de champion d'Espagne.

Victorieux à Vicente-Calderon 1 à 0, le FC Barcelone a coupé court au suspense en Liga et empoché un nouveau titre de champion. Malgré la défaite, les Colchoneros sont assurés de terminer troisième grâce au match nul de Valence.


Et de 23 pour le Barça !

Le FC Barcelone est de nouveau le maître en Espagne ! Une journée avant le terme de cette Liga, le club catalan est assuré de décrocher le 23e titre de champion d'Espagne de son histoire à la faveur d'un succès (1-0) sur le terrain de l'Atlético Madrid. Et comme à la parade, l'homme décisif s'appelle Lionel Messi, unique buteur d'un choc pas toujours spectaculaire mais toujours aussi intense. Le Barça est ainsi le dernier club des cinq grands championnats à obtenir son titre de champion après Chelsea, le Bayern Munich, la Juventus et le PS.


Passage de relais à Vicente-Calderon

Comme un symbole, Barcelone aura donc attendu de se rendre sur le terrain du tenant, l'Atlético, pour obtenir son titre. Un clin d'oeil du destin puisqu'il y a un an à pareille époque, c'était le club madrilène qui était allé arracher la Liga sur la pelouse des Catalans. Cette saison, pas grand-monde n'a pu résister au Barça et les Colchoneros, qui devaient assurer de leur côté la place de troisième, ont fini par baisser pavillon. Des Madrilènes qui, à la faveur du nul de Valence à domicile, décrochent néanmoins leur ticket direct pour la prochaine Ligue des champions.


Messi finit le travail

C'est en seconde période que tout s'est décanté pour le Barça. Après un relais de Pedro dans la surface, Messi plaçait un ballon imparable dans le petit filet d'Oblak et offrait la victoire à son équipe (0-1, 65e). L'envolée au score des Merengue, opposés dans le même temps à l'Espanyol Barcelone (victoire 4-1 au final, triplé de Ronaldo) relevait alors de l'anecdotique. L'Atlético, qui restait sur treize journées sans défaite et qui n'avait cédé qu'une fois chez lui cette saison, ne pouvait pas se mettre en travers de la route des joueurs de Luis Enrique. Seul Siqueira, en toute fin de match, a fait frémir une dernière fois les Catalans avec un tir un peu trop enlevé (87e).


Avec cette victoire et ce titre de champion, les Catalans bouclent une semaine quasi-idéale et demeurent en course pour un sensationnel triplé Ligue des champions-Liga-Coupe du Roi.