Dans l'actualité récente

FC Barcelone : Messi pense à son équipe, pas à Cristiano Ronaldo

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-10-19T13:00:00.000Z, mis à jour 2011-10-19T13:11:35.000Z

Avant d'accueillir le Viktoria Plzeň en Ligue des Champions, Pep Guardiola et Leo Messi on affronté les journalistes. Fidèle à son image, l'argentin refuse la compétition avec Cristiano Ronaldo.

Champion d'Europe et d'Espagne en titre, le FC Barcelone a lancé sa saison 2011-2012 sur les chapeaux de roue, avec 2 nouveaux titres au palmarès (Supercoupe d'Europe et Supercoupe d'Espagne) et un départ canon en Liga (5 victoires, 2 nuls et 26 buts marqués en 7 matches).

En conférence de presse, Leo Messi a été interrogé sur son duel à distance avec Cristiano Ronaldo. Et il s'en fiche : « Je n'ai aucun défi avec lui. Je veux juste aider mon équipe et faire les choses bien. Mais à aucun moment je ne regarde ce que fait Cristiano pour me comparer à lui ou faire mieux que lui ». Messi, un joueur collectif aux statistiques hallucinantes : 16 buts et 9 passes décisives en 12 matches cette saison, contre 9 buts et 7 passes en 12 matches pour Ronaldo.

Leo Messi est aussi peu intéressant en conférence de presse que génial sur le terrain. L'arbitrage, qui ne lui offrirait pas assez de penalties ? « Ce sont toujours des actions qui vontr très vite, qui sont difficiles à voir sur le moment (ndlr : avec un large sourire). C'est compréhensible que l'arbitre les voie ou pas. Il ne faut pas y donner de l'importance ». Le faible adversaire du soir, le Viktoria Plzeň ? « Nous sortirons pour jouer comme toujours, en respectant nos adversaires ».

L'argentin ne se sent pas dans la forme de sa vie, puisqu'on lui dit la même chose tous les ans (pas faux). Il veut simplement « continuer à faire les choses comme c'est le cas jusqu'à présent. Je veux aider l'équipe à prendre des points et gagner ». Toujours moins intéressé par les records personnels (il n'est plus qu'à 39 buts du record absolu du club, détenu par César), que par les succès collectifs : « Plus je marque de buts mieux c'est, mais pas pour battre le record, plutôt pour aider l'équipe ».

Son entraineur, Pep Guardiola, prend lui aussi ce match au sérieux : « Le Viktoria Plzeň a éliminé Rosenborg et il y a des choses très bien dans son jeu (...) Ces deux matches contre le Viktoria nous donneront la qualification ».