FC Barcelone : quelle est la méthode Tata Martino ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-09-02T14:06:00.000Z, mis à jour 2013-09-02T14:26:36.000Z

Méconnu en Europe, le nouvel entraîneur du FC Barcelone tente de marquer son territoire. Mais quelle est la méthode de Tata Martino pour ramener le Barça au sommet ?

Arrivé sur le banc du FC Barcelone cet été, Tata Martino doit imprimer son style à une équipe qui a déjà tout gagné sans lui. L'entraîneur argentin commence déjà à appliquer certains préceptes...

Changer dans la continuité
Tout d'abord, rassurons les fans du Barça horrifiés à l'idée d'un changement de style de jeu des Catalans. Il n'aura pas lieu. Gerardo Tata Martino s'inscrit dans la droite lignée d'un Pep Guardiola, amoureux du jeu fait de passes courtes et axé sur la possession, un élève et fan absolu de Marcelo Bielsa. Les observateurs ont tout de même noté le passage au marquage individuel sur les phases arrêtées défensives. Autre évolution, depuis le départ de Guardiola, le Barça se montrait moins présent dans le pressing très haut à la perte du ballon. Une bonne habitude que Tata remet au goût du jour. Ce n'est donc pas dans ce secteur que l'Argentin pourra marquer une différence notable, et ce n'est de toute façon pas ce qui lui est demandé. Sa philosophie de jeu, appliquée avec la sélection paraguayenne puis les Newell's Old Boys, est d'ailleurs la principale raison de sa nomination.

Un turnover accru
En revanche, Tata Martino semble avoir entendu les critiques émises ces deux dernières saisons sur le manque de turnover du Barça. Pep Guardiola, comme Tito Vilanova après lui, avaient tendance à s'appuyer en permanence sur les onze mêmes joueurs. Ce qui donnait en fin de saison des stars bien trop sollicitées en club comme en sélection, finissant l'exercice sur les rotules. L'efficacité du FC Barcelone avait fini par s'en ressentir, notamment en Ligue des champions. Ce week-end à Valence, Tata avait laissé Xavi et Alexis Sanchez au repos. Et le technicien intègre la nouvelle recrue Neymar en prenant toutes les précautions quant à la forme physique du joueur.

Le souci de progresser
L'autre principal reproche fait au Barça lors de ses échecs récents réside dans l'absence de plan B en cas de souci. Cette même critique atteint d'ailleurs la sélection espagnole. Tata Martino y a également fait face à la tête des Newell's Old Boys. Et l'Argentin répondait simplement : « Mon plan B, c'est d'améliorer mon plan A. » Nouvelle illustration après la victoire du FC Barcelone à Valence (2-3). Selon l'entraîneur, le meilleur match de son équipe depuis le début de saison, sauf que les Catalans ont relâché leur emprise à 3-0, permettant à l'adversaire d'inscrire deux buts. Tata n'a pas apprécié : « Nous ne devons jamais laisser de possibilités aux adversaires. S'ils les ont, cela doit être parce qu'ils les méritent, pas parce que nous les offrons. »

Avec trois victoires en autant de rencontres de Liga, plus un premier trophée remporté (la Supercoupe d'Espagne), Tata Martino connaît des débuts encourageants avec le FC Barcelone. Voilà qui devrait aider le nouvel entraîneur à faire passer son message. Mais une chose est sûre, le technicien argentin parle le même langage que les Blaugranas.