Dans l'actualité récente

Le FC Barcelone ne disposerait " que " de 45 millions pour recruter

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-06-10T14:04:00.000Z, mis à jour 2011-06-10T14:12:56.000Z

Pep Guardiola pourrait voir ses ambitions bridées par la santé financière précaire de son club. Le FC Barcelone ne mettrait en effet à sa disposition " que " 45 millions d'euros.

Les grands clubs européens ont définitivement des standards très différents des clubs de Ligue 1. Alors qu'il doit réduire sa dette, le Barça serait tout de même prêt à injecter 45 millions d'euros sur le marché des transferts. Et c'est trop peu...




L'incontestable patron de la politique sportive du FC Barcelone n'a donc eu la main lourde sur le marché des transferts, sachant qu'il entamera seulement sa 4ème saison à la tête de l'équipe première. On parvient donc au total fabuleux de 92,5 millions d'euros par an. Parmi les transferts spectaculaires, on pense à Zlatan Ibrahimovic (46 millions d'euros + Samuel Eto'o), David Villa (40) ou Dani Alves (32) mais aussi à Dmytro Chygrinski (25).




Et si l'on vante souvent le centre de formation du FC Barcelone, le club affiche une dette nette record de 422 millions d'euros (à comparer aux 245 millions, déjà incroyables, du très dépensier Real de Madrid). Cette dette n'est évidemment pas seulement liée aux indemnités de transfert, mais le président Rosell compte bien ne pas faire trop de folies sur le marché cet été. Surtout que la saison triomphale du Barça a coûté très cher en primes : 47 millions d'euros.




Les dirigeants catalans ont donc annoncé qu'ils limiteraient leur investissement sur le marché des transferts à 45 millions d'euros (hors ventes). Ce qui semble paradoxalement assez peu lorsque leur entraineur compte bien recruter Cesc Fabregas (Arsenal réclame 40 millions d'euros), Alexis Sanchez (30 millions environ) et Giuseppe Rossi (même tarif). Pourtant, on voit mal le FC Barcelone ne pas accéder aux demandes de son entraineur à succès. Peut être que les catalans ne font que « jouer aux pauvres » pour ne pas faire exploser les prix...


Alors, le Barça est il vraiment sans le sou ? Ou bien évite t-il de refaire l'erreur des années Gaspart, ou des annonces agressives avaient fait grimper les prix ? On devrait le savoir très vite, avec l'avancée des dossiers Fabregas, Sanchez et Rossi...