Dans l'actualité récente

FC Barcelone-PSG : pourquoi Paris peut se qualifier en cinq raisons

Voir le site Téléfoot

error
Par La REDACTION|Ecrit pour TF1|2013-04-10T01:12:00.000Z, mis à jour 2013-04-10T10:12:10.000Z

Après le résultat nul 2-2 à Paris, le PSG n'est pas en position de force pour son quart de finale retour de Ligue des champions au Camp Nou contre le Barça. Il existe pourtant cinq raisons au moins de croire à une qualification du PSG...

FC Barcelone-PSG, une affiche alléchante mais a priori destinée à une qualification du Barça. A moins que...

1/ La vitesse parisienne
Face à une défense catalane parfois lente dans l'axe et seul point faible potentiel du Barça, les attaquants parisiens pourraient avoir de belles opportunités. Les dévoreurs d'espaces et sprinteurs infatigables que sont Ezequiel Lavezzi Lucas Moura (voire Jérémy Ménez dans un bon jour) semblent capables de mettre à mal l'arrière-garde du FC Barcelone à chaque ballon récupéré.

2/ L'ombre d'un doute Blaugrana
Outre son scénario cruel pour le Barça (but hors-jeu accordé au PSG, égalisation à la dernière seconde), le match aller a pu distiller l'ombre d'un doute côté espagnol. Pour preuve, les étonnantes démarches des dirigeants auprès de l'UEFA pour se plaindre de l'arbitrage. Carles Rexach, conseiller spécial du président, a d'autre part avoué avoir été surpris par la qualité collective parisienne.

3/ L'interrogation Messi
Même si Lionel Messi est suffisamment remis pour jouer face au PSG après sa blessure du match aller, il pourrait ne pas être au meilleur de sa forme. Et si l'Argentin ne joue pas, inutile d'être un expert du ballon rond pour comprendre que le Barça sans Messi est forcément une équipe plus abordable.

4/ Carlo Ancelotti
C'est principalement pour ce genre de rencontres que Leonardo et les dirigeants qataris ont recruté Carlo Ancelotti. L'expérience et les deux C1 (comme coach) du technicien italien sont une vraie plus-value pour le PSG dans ces circonstances. C'est même l'un des rares points où Paris a l'avantage par rapport au Barça, qui a sur le banc Tito Vilanova, pas encore aussi reconnu qu'Ancelotti en tant qu'entraîneur.

5/ Le clin d'œil historique
Un exploit du PSG à Barcelone ne serait pas sans rappeler celui de la saison 1994-1995 déjà en quart de finale de la C1. Les Parisiens de Luis Fernandez avaient alors éliminé le Barça de Johan Cruyff. Une qualification mercredi soir au Camp Nou s'inscrirait donc parfaitement dans la lignée du club.

Aux joueurs du PSG de transformer ces raisons d'y croire sur le papier en performance sur le terrain.