FC Barcelone : Rosell a voulu protéger sa famille

Voir le site Téléfoot

Sandro Rosell démission FC Barcelone
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2014-01-24T10:39:00.000Z, mis à jour 2014-01-24T11:56:14.000Z

Sandro Rosell n'est plus le président du FC Barcelone. Il a annoncé sa démission jeudi soir en conférence de presse, expliquant qu'il avait pris cette décision suite aux menaces reçues par sa famille.

Comme annoncé sur Telefoot.fr dès jeudi matin, Sandro Rosell a démissionné de la présidence du FC Barcelone. Dans une conférence de presse tenue jeudi soir, le dirigeant catalan a expliqué les raisons de ce départ anticipé, alors que son mandat courait jusqu'en juin 2016. L'affaire liée au transfert de Neymar est bien l'élément déclencheur de cette décision radicale.

Rosell et l'image du Barça
En conférence de presse, Sandro Rosell a mis en en avant l'intérêt supérieur du club mais aussi de sa famille. Le FC Barcelone et son (ex)président se trouvent en effet dans l'œil du cyclone suite à une plainte d'un socio dénonçant une « appropriation indue » lors du transfert de Neymar. Le dirigeant a ainsi déclaré : « Je ne veux pas que cela affecte l'image du Barça. Et cela fait quelques temps que ma famille reçoit des menaces. »

Enquête judiciaire en cours
Rappelons que la justice espagnole a décidé début janvier d'ouvrir une enquête concernant les modalités du transfert de Neymar de Santos au FC Barcelone, lors de la dernière intersaison. Selon la presse ibérique, le montant de la transaction, annoncé à 57 millions d'euros, s'élèverait en fait à 95 millions d'euros. Ce que Sandro Rosell a une fois de plus démenti jeudi soir : « La signature de Neymar est correcte. »

Le nouveau président
Juste avant la conférence de presse, le comité de direction du FC Barcelone a tenu une réunion extraordinaire jeudi afin de nommer un nouveau président. En concertation avec Sandro Rosell, il a été convenu que Josep Maria Bartomeu, jusqu'ici vice-président, récupère la présidence jusqu'à la fin prévue du mandat (juin 2016).

Le FC Barcelone subit déjà de plein fouet les conséquences d'une affaire Neymar qui ne fait que commencer.