Dans l'actualité récente

FC Barcelone : Rosell parle aussi du mercato et de Fabregas

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-06-16T16:52:00.000Z, mis à jour 2011-06-16T16:58:00.000Z

Le président du FC Barcelone, Sandro Rosell, a pris le temps d'évoquer le recrutement très médiatique de son club. Les grandes lignes de son mercato, Cesc Fabregas...

Après avoir lu un communiqué de presse très virulent envers le Real Madrid, le président Rosell a également répondu aux questions des journalistes sur le recrutement à venir du Barça.




Le président catalan a notamment évoqué le problème de la dette du club : « Nous devons avoir une stabilité économique (...) Nous continuerons à être austère, à couper où nous le pourrons ». Une situation difficile face à des clubs au poches sans fond. Mais Rosell reste ferme : « Nous allouons de l'argent pour rembourser les crédits et payons 12 millions d'euros d'intérêts par an. L'on peut montrer qu'il est possible d'être compétitif tout en étant austères ».




Le président élu par les socios a aussi été interrogé sur les différentes pistes évoqués dans les médias. Et il a éludé la question : « Ces négociations se font sans lumière ni sténographe. Je ne sais pas si nous sommes intéressés par Cesc [Fabregas], [Giuseppe] Rossi ou Alexis [Sanchez], je n'en ai aucune idée. Ce qui nous intéresse c'est que l'on parle peu ». Le FC Barcelone compte donc se faire discret pour parvenir à ses fins et satisfaire son entraineur.




Sur le dossier le plus médiatique, celui de l'enfant du pays Cesc Fabregas, Rosell reste fidèle à sa ligne de conduite : « Je ne sais pas ce qu'il se passera avec Cesc, mais si tant est qu'il nous intéresse (...) nous ne deviendrons pas fous ». Il a par ailleurs expliqué que si le club dépassait son budget (hors ventes) de 45 millions cette saison, il devrait répercuter le déficit sur le mercato de l'été prochain. Les rumeurs de transfert pourraient donc pour beaucoup rester stériles...


Sandro Rosell se pose donc en garde-fou au club catalan, prêchant une austérité nécessaire économiquement mais difficile à tenir sportivement. Le mercato nous dira bientôt s'il est sincère...