FC Barcelone : suite de l'imbroglio Neymar

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-06T16:56:00.000Z, mis à jour 2011-09-06T17:01:17.000Z

Le transfert de Neymar continue d'opposer Real Madrid et FC Barcelone. Et tandis que les informations à propos du jeune attaquant brésilien se contredisent, José Mourinho perdrait patience...

Nous nous étions déjà attardés, lundi, sur les rumeurs envoyant Neymar au FC Barcelone. Et comme dans tous les feuilletons du mercato, il se passe toujours quelque chose, même... en dehors des périodes de mercato.

Luis Alvaro de Oliveira, était présent sur les ondes de RAC 1, chaine de radio catalane. Il a d'abord déclaré : « Il est faux de dire que le Barça recruté Neymar mais nous sommes en contact avec Sandro Rosell. Aujourd'hui même le joueur est plus proche du Barça que du Real ». Il s'est contredit quelques minutes plus tard : « Je n'ai jamais dit que Neymar était plus proche du Barça que du Real. Neymar n'a rien décidé, si ce n'est de continuer avec Santos ».


Le petit prodige auriverde s'est exprimé devant la presse en marge du match de l'équipe du Brésil face au Ghana, à Londres. Lui ne donne aucun indice : « Les 2 clubs sont venus me chercher. Les 2 clubs me veulent, mais il n'y a un accord avec aucun. Une seule chose est sûre, c'est que je continue avec Santos ». Tout en étant flatté, évidemment, par cette petite guerre : « C'est très bien pour mon amour-propre, je suis aux anges quand je sais que 2 clubs comme le Real et le Barça me suivent ».

Selon Marca, José Mourinho ne goûte que modérément ces palabres. Le technicien portugais ne supporterait pas, notamment, les marques d'affection portées par Neymar envers le Real. Le brésilien a déjà publiquement déclaré être un grand admirateur du FC Barcelone et de son génie argentin, Leo Messi. Il a même souhaité bonne chance à son coéquipier en sélection Dani Alves avant la Supercoupe face au... Real. Les recrues de Mourinho, Özil, Di Maria ou Coentrão avaient exprimé leur désir de revêtir le maillot blanc...

La presse espagnole continue donc de se gratter la tête, et jusqu'au sang, pour un joueur qui ne semble pourtant pas prêt de s'envoler vers l'Europe. Toutes ces péripéties ne feront en tous cas qu'ajouter à la pression sur les épaules de Neymar, qui n'a encore que 19 ans.