Dans l'actualité récente

FC Barcelone : pour Turan, "Messi est un miracle de Dieu"

Voir le site Téléfoot

Lionel Messi et Arda Turan
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-01-15T14:05:29.520Z, mis à jour 2016-01-15T14:09:01.653Z

Ayant enfin la possibilité de joueur avec le club catalan, le milieu de terrain turc a encensé ses partenaires de jeu, à commencer par la Pulga et Andrés Iniesta.

Arrivés l'été dernier au FC Barcelone, Arda Turan et Aleix Vidal n'avaient pas le droit de jouer, la faute à l'interdiction de recruter infligée au club catalan pour non-respect de la réglementation concernant les transferts internationaux de mineurs. La sanction ayant pris fin, les deux joueurs ont enfin pu mouillé le maillot blaugrana et le Turc n'a pas tari d'éloges sur ses nouveaux coéquipiers et son entraîneur Luis Enrique.

Ballon d’Or : Messi est-il le meilleur joueur de tous les temps ? (Téléfoot - janvier 2016)


« Le Barça m'a pris pour mon envie de gagner »

« Je n'ai jamais vu quelqu'un comme Leo Messi. C'est un miracle de Dieu. J'aime ce qu'il fait sur le terrain », a lâché le milieu de terrain après sa première titularisation en Liga sous les couleurs du Barça contre Grenade début janvier (victoire 4-0). L'ex-joueur de l'Atlético a d'ailleurs pris son pied aux côtés de la Pulga et ses autres partenaires en délivrant une passe décisive. « Luis Enrique me voulait pour ma capacité à conserver le ballon, mon envie de gagner et mon travail acharné », a même confié le joueur de 28 ans.


« Iniesta, mon idole »

Admiratif du quintuple Ballon d'Or, Arda Turan l'est aussi de l'un des autres cadres du vestiaire, à savoir Andrès Iniesta. « C'est mon idole de toujours, ma référence », a-t-il confié sur Catalunya Radio. « Je crois que j'ai fait le bon choix de venir ici et jouer à ses côtés. J'ai été critiqué pour ne pas marquer suffisamment de buts mais j'ai toujours dit qu'Iniesta était l'exemple à suivre. Ce qu'il fait sur le terrain, c'est de l'art et vous ne restez pas focalisé sur le nombre de buts qu'il a marqué ».


Elogieux envers l'Espagnol, le natif d'Istanbul a conclu de la plus belle des manières. « Je me suis souvent mal senti quand je devais jouer contre lui et faire faute. Peut-être que c'est la raison pour laquelle le club a voulu que je signe ici... ». Tout s'explique !

Le Grand Match : Real Madrid-Barcelone (Téléfoot - novembre 2015)