FC Barcelone : un doublé de Messi et une victoire tranquille à Eibar

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-03-14T19:07:00.000Z, mis à jour 2015-03-14T19:13:01.000Z

Facile, le FC Barcelone a signé un succès précieux à Eibar avant de recevoir Manchester City puis le Real Madrid. Messi a encore éclaboussé la rencontre de son talent.

A quelques jours de deux rencontres décisives (le choc face à Manchester City en Ligue des Champions, le clasico face au Real Madrid), le FC Barcelone n'a pas eu besoin de forcer le talent pour venir à bout d'Eibar. Lionel Messi, lui, a fait parler le sien pour signer des actions de grande classe et, surtout, un doublé qui le place seul en tête du classement des meilleurs buteurs.

Un pénalty...
Le déplacement à Eibar avait tout d'une petite promenade de santé pour les hommes de Luis Enrique. Et les 90 minutes du match ne l'ont pas infirmé. Messi and co l'ont joué tranquille, un peu facile parfois, mais avec cette immense maîtrise dans la possession (74 % à la mi-temps !), transcendée par les fulgurances de la puce argentine. Il marche sur l'eau en 2015 et il l'a encore prouvé samedi, d'abord en étant à l'origine (un tir contré par une main adverse dans la surface) puis à la conclusion d'un pénalty (31ème). Avec le strict minimum, voilà le FC Barcelone en tête au tableau d'affichage à la pause.

...avant le doublé
Au retour des vestiaires, rebelote pour le FC Barcelone avec une domination sans faille. Et comme Messi marche vraiment sur l'eau en 2015, il s'est même permis de doubler le score d'une tête plongeante sur corner (55ème), ce qui est loin d'être une habitude pour lui. Au passage, l'Argentin a signé ses 31 et 32ème réalisations de la saison. Il est provisoirement seul pichichi devant Ronaldo. A noter, quand même, la barre de Piovaccari en fin de match alors que Bravo était battu.

Le clasico en leader
Le FC Barcelone est sûr de ses forces en ce moment et vu les échéances qui arrivent, c'est tant mieux. Luis Enrique s'est même permis de ménager Neymar en le sortant en deuxième mi-temps avant la réception de Manchester City en Ligue des Champions. Le coach abordera surtout le clasico dans le costume de leader, ses troupes ayant quatre points d'avance sur le Real Madrid. Les Merengue reçoivent Levante dimanche soir avec l'obligation de gagner. La pression.