Le FC Barcelone veut conclure au plus vite l’arrivée de Kévin Gameiro

Voir le site Téléfoot

Kévin Gameiro   FC Séville
Par Jonathan MURCIANO|Ecrit pour TF1|2016-07-19T12:15:08.429Z, mis à jour 2016-07-19T12:20:24.815Z

Depuis l’ouverture du mercato, le nom de Kévin Gameiro circule du côté du FC Barcelone. Luis Enrique veut en faire le joker n°1 de son attaque et les Blaugrana vont passer rapidement à l’action.

Y aura-t-il quatre internationaux tricolores au FC Barcelone ? Jérémy Mathieu est toujours dans l’effectif des Blaugrana. Ce mois-ci, l’ancien Sochalien a vu Samuel Umtiti et Lucas Digne le rejoindre en Catalogne. Et la colonie française du Barça pourrait s’agrandir très rapidement. Luis Enrique cherche toujours un renfort en attaque pour pouvoir faire souffler le plus possible la MSN la saison prochaine et sa priorité absolue se nomme Kévin Gameiro.

Kevin Gameiro dit tout à Téléfoot :


L’Atlético Madrid joue les trouble-fêtes

Depuis l’ouverture du mercato, l’ancien buteur du PSG ne manque pas de propositions après sa saison tonitruante avec le FC Séville avec un bilan de 29 buts en 52 matches toutes compétitions confondues et un succès en Ligue Europa. Contacté par le Borussia Dortmund, Gameiro est également suivi de près par le finaliste de la dernière Ligue des champions, l’Atlético Madrid. Diego Simeone adore son profil et selon la presse espagnole, les Colchoneros auraient émis une offre comprise entre 25 et 30 millions d’euros pour associer Griezmann à l’un de ses compatriotes. Luis Enrique ne l’entend pas de cette oreille lui qui a toujours érigé Gameiro comme son option n°1, laissant filer Nolito du côté de Manchester City.


Une clause à 40 millions d’euros

Selon le quotidien sportif espagnol Sport, les dirigeants catalans sont près à conclure l’opération le plus vite possible mais les négociations se révèlent difficiles face à l’intransigeance de leurs homologues sévillans. Pour ne pas fâcher leurs supporters, ils exigent 40 millions d’euros, soit le montant de sa clause de départ, pour se séparer de Kévin Gameiro. Une somme trop coûteuse pour le Barça, qui serait prêt à investir seulement 25 millions d’euros mais en cash sur celui qui a été formé au Racing Club de Strasbourg. Séville préparerait même une contre-attaque dans ce dossier. Une prolongation de contrat avec une revalorisation conséquente à la clé attendrait Gameiro sur le bureau de son président.