FC Barcelone : Zlatan Ibrahimovic était prêt à frapper Guardiola

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-11-04T14:34:00.000Z, mis à jour 2011-11-04T14:50:10.000Z

Dans un livre à paraitre, Zlatan Ibrahimovic revient sur son passage au FC Barcelone et y égratigne Pep Guardiola ou Leo Messi. Carles Vilarubi, dirigeant du Barça, en a rajouté sur ce fameux conflit.

Zlatan Ibrahimovic est le plus grand échec de Pep Guardiola à la tête du FC Barcelone : acheté 50 millions d'euros + Samuel Eto'o (estimé à 30M€), il est parti au Milan AC après une saison et pour 24M€. Son autobiographie à paraitre, Je suis Zlatan Ibrahimovic, défraye déjà la chronique.

Il y revient sur une altercation lors d'un Villareal-Barça qui a suivi l'élimination par l'Inter en C1. Une scène digne des meilleurs thrillers : « J'étais vraiment énervé et Guardiola me regardait dans les yeux. Mon ennemi était juste là, je lui ai touché la tête : « Tu n'as pas de c******, ai-je dit, tu t'es fait dessus devant Mourinho » ». Zlatan aurait ensuite fait tomber un casier plein de maillots, et « Guardiola n'a rien dit et ramassé les choses sur le sol ». Il ajoute même : « Si j'avais été Guradiola, j'aurais eu peur ».

Zlatan s'en est aussi pris au trio de stars du Barça, Iniesta, Xavi et Messi, à qui il reproche de se comporter comme de petits écoliers sages. L'argentin spécialement : « Messi a commencé à demander un nouveau rôle sur le terrain. Et les choses ont changé. J'ai dit à Guardiola : « je suis une Ferrari, mais tu me conduis comme si j'étais une FIAT » ». A propos de voitures, Ibra s'est aussi élevé contre la règle édictée par Guardiola : « Nous gardons les pieds sur terre, il ne rentre pas de Porsche ni de Ferrari ici ». Il est donc venu dans sa plus belle italienne : « J'en avais marre que l'on soit tous en survêtement et en Audi ».


Selon Carles Vilarubi, vice président de la partie institutionnelle du FC Barcelone, les choses auraient pu tourner plus mal encore avec le grand attaquant suédois. Il l'a confié à la radio RAC1 : « Ibrahimovic a menacé de frapper Guardiola devant la presse ». Zlatan l'aurait dit au président Sandro Rosell, et son fantasque agent Mino Raiola l'aurait appuyé : « Il le fera, il le fera ». Son départ précipité au Milan AC est donc un moindre mal pour le club catalan.

Plus d'un an après son départ du FC Barcelone, Zlatan Ibrahimovic continue de faire parler de lui en Catalogne. Une personnalité à la hauteur de son talent, immense, qui ne manque pas forcément au Barça, champion d'Europe après son départ.