Dans l'actualité récente

FC Porto : André Villas-Boas, le nouveau Mourinho ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-05T16:09:00.000Z, mis à jour 2011-05-05T16:27:29.000Z

Alors que Porto bat tous les records cette saison, et que certains joueurs attisent déjà les convoitises, c'est son entraineur qui fait parler de lui. Un entraineur jeune, portugais, charismatique et brillant, cela ne vous rappelle rien ?

Ce soir, Porto ira valider son ticket pour la finale de l'Europa Ligue à Villareal, après avoir étrillé les espagnols 5-1 à l'aller. Un sacre européen embellirait encore le bilan d'une saison exceptionnelle pour les dragoes et leur entraineur-star, André Villas-Boas.




Si la filiation avec Mourinho est si évidente et constamment mise en avant, c'est d'abord parce qu'elle est avérée. André Villas-Boas intègre en effet le milieu du football grâce à Bobby Robson et son adjoint de l'époque à Porto, José Mourinho. Nommé statisticien en chef, il ne suivra pas les deux hommes à Barcelone, mais rejoindra le staff du « special one » à Porto en 2002, pour ne prendre son envol qu'en octobre 2009, après Chelsea et l'Inter.




Pour ses débuts d'entraineur, Villas-Boas transforme l'Academica Coimbra en moins d'une saison. Il n'en faut pas plus aux dirigeants de Porto pour lui faire confiance dans la reconquête du titre, perdu au profit de Benfica la saison dernière. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne déçoit pas. Sacré champion à 5 journées de la fin, sur le terrain du rival benfiquiste, Porto demeure invaincu en championnat, et est en lice pour battre à peu près tous les records du championnat portugais.




Ces succès comme son pedigree donnent une aura incroyable à André Villas-Boas, et son nom a été annoncé dans tous les grands clubs d'Europe. Lui continue d'accueillir les louanges avec humilité, et d'écarter les comparaisons avec Mourinho, mais il ne fait aucun doute qu'il ne restera pas très longtemps à Porto. Et le FC Porto continuera certainement à se réinventer, à gagner, à dominer le football portugais comme il le fait depuis le début des années 90 (15 titres et 5 deuxièmes places en 22 saisons). Le tout grâce à une gestion sage et un recrutement souvent brillant.


Ainsi, André Villas-Boas est certainement un excellent entraineur, promis à un avenir brillant. Mais ce soir à Villareal, c'est surtout le FC Porto qu'il conviendra d'admirer.