Dans l'actualité récente

Le Fenerbahçe et Galatasaray se quittent encore bons amis

Voir le site Téléfoot

RTS1O2TL
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-03-17T18:31:29.324Z, mis à jour 2018-03-17T18:31:31.098Z

Le Fenerbahçe et Galatasaray n'ont pas su trouver la faille lors du derby bouillant d'Istanbul.

Au terme d'un derby stambouliote une fois encore très, très engagé, le Fenerbahçe et Galatasaray se sont quittés sur un match nul et vierge.

Une première mi-temps physique

Contrairement à l'affrontement de la première moitié de saison, qui a vite pris des allures de round d'observation, le derby d'Istanbul entre le Fenerbahçe et Galatasaray est très vite monté en température. Grâce à des acteurs très engagés et qui ont vite disputé des duels âpres et physiques, bien aidés par un arbitre loin d'être autoritaire. Avant la pause, on a surtout vu les Canaris Jaunes prendre le jeu à leur compte, sans nécessairement trouver la faille. Il y a même eu deux frayeurs sur autant de frappes trop croisées de Bafétimbi Gomis. Au regard de ses intensions et de l'intensité avec lequel il jouait, le Fenerbahçe méritait de rentrer aux vestiaires avec un but d'avance. Mais Muslera a fait la parade qu'il fallait devant Ekici après un bon travail de fixation de Soldado.

Un derby sans but

Dès l'entame du deuxième acte, les Lions ont failli définitivement enflammer les débats en trouvant la faille. Mais Demirel s'est montré impérial devant Rodriguez, parti à la limite du hors-jeu. Voilà qui augurait un spectacle plein et on n'a pas été déçu. Au contraire. Malgré quelques approximations et un rythme parfois haché par les fautes, le Fenerbahçe et Galatasaray se sont beaucoup livrés. Mais les deux rivaux n'ont pas su faire la différence dans la zone de vérité, se quittant encore une fois sur un score nul et vierge.

L'étau se resserre

Ce match nul ne fait les affaires ni du Fenerbahçe et ni de Galatasaray. Alors que les Canaris Jaunes avaient l'occasion de revenir à trois points des Lions, ils restent positionnés à six longueurs. Le leader du championnat, de son côté, n'aura peut-être plus qu'un petit point d'avance sur son dauphin en fonction du résultat de l'autre choc de la 26e journée du championnat turc, entre le Besiktas et Istanbul Basaksehir. Autant dire que rien n'est encore joué pour le sacre final. Sauf peut-être pour Le Fenerbahçe, qui a manqué l'occasion de relancer un peu plus le suspense.