FFF : Noël Le Graët est le nouveau président

Voir le site Téléfoot

Noël Le Graët
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2011-06-18T09:56:00.000Z, mis à jour 2011-06-18T10:08:44.000Z

Noël Le Graët a été élu président de la FFF, dès le premier tour et avec 54,39% des voix. Il devance et remplace Fernand Duchaussoy. Eric Thomas n'a récolté que 0,19% des suffrages.

Samedi, Noël le Graët a été élu dès le premier tour, avec 54,39 % des voix. Il devance Fernand Duchaussoy, le président sortant et ses 45,40% de suffrages.




Fin mai, Noël Le Graët annonçait la couleur : la FFF est une entreprise, où « Le patron économique doit être le numéro un et le leader amateur le numéro deux. » Les questions économiques furent donc le cœur de la campagne du président de Guingamp. Au final, elle aura payé. Il y a quelques jours, il était le vice-président chargé de l'économie. Désormais, il est le président de la FFF et remplace donc Fernand Duchaussoy, qui voyait plus la FFF comme une association. »




Le fiasco de l'équipe de France à la coupe du monde Sud Africaine semble avoir été oublié. Ou, plutôt, semble vouloir être oublié. Dans son discours, Noël Le Graët a expliqué qu'il était persuadé que les Bleus étaient sur la bonne voie, en termes d'image et de sport. Concernant la bi-nationalité, il pense qu'aucun débat ne doit exister. Car «Notre mission, c'est de faire bien jouer nos gamins, partout dans les villages. »




En se présentant à l'élection, l'outsider Eric Thomas n'entendait pas être choisi. Il espérait juste pousser Noël le Graët et Armand Duchaussoy à un second tour, en faisant entendre sa voix et peser ses voix. Au final, avec un score de 0,19%, le vice-président du club de Montlouis-sur-Loire et président de l'Association Française de Football Amateur (AFFA) n'aura pas remporté son pari. Dommage pour celui qui annonçait que « Le foot d'en haut perd ses valeurs, le foot d'en-bas perd ses licenciés. »



Pendant 18 mois, Noël Le Graët devra donc s'atteler à la lourde tâche imposée par la présidence de la FFF.