FIFA 16 : Nos impressions sur le jeu, manette en mains

Voir le site Téléfoot

Fifa 16
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-08-05T10:04:58.903Z, mis à jour 2015-08-05T10:13:23.757Z

En marge de la Gamescom, la nouvelle mouture d’EA Sports, FIFA 16, s’est laissé approcher. Que vaut le jeu manette en mains ? La rédaction de Telefoot.fr livre son premier verdict.

Défense améliorée et équilibrée, gardiens intelligents et milieu de terrain retravaillé… EA Sports n’a pas lésiné sur les nouveautés pour son nouvel opus de simulation de football, FIFA 16. Alors que précédent volet du jeu avait quelque peu déçu les puristes, qu’en est-il de la nouvelle mouture ?

Une défense beaucoup plus équilibrée

Les joueurs n’ont eu de cesse de pointer du doigt le problème, les développeurs l’ont enfin résolu. Dans FIFA 16, plus question de dribbler toute l’équipe avec un attaquant, plus question d’engager et de filer droit au but. Les défenses ont été rééquilibrées, et sont désormais capables d’arrêter les attaquants. Pour faciliter le système défensif, l’IA du jeu gère automatiquement les joueurs que vous ne contrôlez pas. Plutôt que de rester au marquage d’un adversaire, les défenseurs sont capables de repérer les zones dangereuses, celles laissées vides, et de s’y rendre. De la même manière, les défenseurs se positionnent afin d’intercepter les passes des adversaires.

Gros défaut de FIFA 15 également, l’intelligence des gardiens. EA Sports avait annoncé l’avoir retravaillée. Manette en mains, c’est beaucoup moins évident. Kevin Trapp s’est par exemple fait surprendre à plusieurs reprises par des frappes molles. Aucun but encaissé, mais pas de sentiment de confiance non plus, le portier se contentant de repousser le ballon plutôt que de le capter.

Un jeu beaucoup plus mou

Lors de votre premier match sur FIFA 16, vous risquez d’être surpris. Le jeu est globalement beaucoup plus lent, voire mou. Pour marquer, il faut désormais construire son action. Plus question de faire une passe en profondeur pour éliminer le milieu de terrain, ni de privilégier la solution individuelle. Dans l’entrejeu, les joueurs veillent et proposent des solutions sans que vous n'ayez à les contrôler. Les frappes sont un peu plus molles qu’à l’accoutumée, mais toujours aussi létales de loin. Une frappe enroulée n’a aucun mal à tromper les gardiens, toujours aussi largués.

Des graphismes toujours aussi soignés

Graphiquement, le jeu ne propose aucune révolution. Le moteur de FIFA 15, pleinement satisfaisant, est réutilisé. Les développeurs ont apporté quelques petites améliorations au niveau de la modélisation des visages des joueurs par l’ajout de nouvelles textures.

FIFA 15 sera disponible le 24 septembre prochain. En attendant, vous pouvez découvrir les statistiques des joueurs du FC Barcelone et du Real Madrid :