FIFA : Blatter et Platini suspendus 90 jours

Voir le site Téléfoot

Michel Platini et Sepp Blatter au congrès de la FIFA du 29 mai 2015
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2015-10-08T13:53:01.337Z, mis à jour 2015-10-08T13:53:03.684Z

Nouveau coup de tonnerre à la FIFA. Le comité d'éthique de la fédération mondiale du football vient de suspendre Sepp Blatter, son président, et Michel Platini, candidat à succession pour 90 jours.

Les scandales à la FIFA se succèdent à un rythme effréné et des premières mesures viennent d'être prises à l'encontre de Sepp Blatter, président de la FIFA et de Michel Platini, président de l'UEFA et candidat à la présidence de la FIFA.

Pourquoi ces suspensions ?

Le comité d'éthique reproche à Sepp Blatter d'avoir signé un "contrat défavorable" en faveur de la Confédération caribéenne de football dont le président est le sulfureux Jack Warner. Il est également reproché au président de la FIFA d'avoir versé 2 millions de francs suisse à Michel Platini en 2011 pour un travail effectué à la fin des années 90. 

Platini peut rester candidat !

A la suite de ces affaires, Michel Platini et Sepp Blatter sont suspendus pour une durée de 90 jours. Et selon le verdict du comité d'éthique, "pendant cette période, les individus mentionnés sont bannis de toute activité footballistique à un niveau national et international. Les sanctions à effet immédiat".

Sepp Blatter et Michel Platini seront remplacés temporairement par Issa Hayatou et Angel Maria Villar. Malgré les sanctions, Platini peut toujours se présenter à l'élection présidentielle de la FIFA. Il devra toutefois passer un test d'intégrité devant la ce même Comité d'éthique qui vient de le suspendre.

A noter que Chung Mong-joon, candidat déclaré à la présidence, et donc adversaire de Michel Platini, est suspendu pour une durée de six années et devra s'acquitter d'une amende de 100 000 francs suisses (91 000 euros). Le comité d'éthique de la FIFA lui reproche ses agissements en faveur de la Corée du Sud durant les campagnes pour l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. 

[VIDEO] Revoir le reportage de Téléfoot sur le scandale de la FIFA