FIFA : Ca brûle toujours entre le Brésil et Valcke

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-04-08T19:01:00.000Z, mis à jour 2012-04-08T19:01:00.000Z

Les relations restent extrêmement tendues entre le secrétaire général de la FIFA et les autorités brésiliennes au sujet de la Coupe du monde 2014. Malgré des excuses pour ses propos quant au retard des infrastructures, le Français reste peu apprécié.

A un peu moins de 800 jours du coup d'envoi du Mondial, le climat autour des travaux n'est pas au beau fixe.




Annoncé la semaine prochaine au Brésil pour une visite des infrastructures, Jérôme Valcke doit déjà faire face à son premier camouflet. Le secrétaire général devait être reçu par la commission d'éducation, culture et sport du Parlement brésilien mais celle-ci a annulé la rencontre « la Commission enverra une lettre à la Fifa pour lui demander que la rencontre se fasse avec le président Joseph Blatter, comme c'était prévu et non pas avec Valcke » a précisé Julio Linares, secrétaire du groupe.




Le président de la commission, Roberto Requaio est même allé plus loin dans la critique : « si cela dépendait de moi, il recevrait un coup de pied dans ses parties charnues » selon les termes rapportés par le site brésilien G1. Cette déclaration fait écho au commentaire de Jérôme Valcke qui affirmait que le Brésil devait « se donner un coup de pied aux fesses » par rapport aux retards. Malgré la publication d'excuses officielles, la FIFA demeure dans une position inconfortable.




Lors du précédent Mondial en Afrique du Sud, la FIFA s'était plusieurs fois inquiétée du non respect des plannings concernant la construction des stades. Souvent préventifs, ces appels ont pour vocation de maintenir en vigilance les autorités concernées. Du côté brésilien, le gouvernement assure que les enceintes et les infrastructures (aéroports, hôtels, routes) seront prêtes pour le 12 juin 2014, date d'ouverture de la compétition.


La FIFA n'est pas la seule institution sportive internationale à s'intéresser au Brésil puisque le pays organisera également les Jeux olympiques 2016 à Rio de Janeiro.