FIFA : Platini lâché par les Anglais

Voir le site Téléfoot

Téléfoot - FIFA : Platini va-t-il y aller ?
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-10-17T23:36:45.163Z, mis à jour 2015-10-17T23:39:21.806Z

Candidat à la présidence de la FIFA mais actuellement suspendu, Michel Platini a vu la Fédération anglaise suspendre son soutien au Français. Un nouveau coup dur pour le patron de l’UEFA.

La course à la présidence de la plus grande instance internationale du football est décidément semée d’embuches pour l’ancien numéro 10 de l’équipe de France.

"Soutien suspendu jusqu’à la fin des procédures"


La Fédération anglaise (FA) a publié ce vendredi un communiqué dans lequel sa position envers Michel Platini a quelque peu changé. "À la suite de cette découverte, la commission de la FA a décidé vendredi de suspendre le soutien à la candidature de Michel Platini jusqu'au terme de la procédure judiciaire et tant qu'une position claire n'aura pas été définie. Une décision sera alors prise d'ici le 26 février sur la personne à soutenir à l'élection présidentielle", est-il écrit.

Des infos confidentielles auraient fuité


La Fédération anglaise a pris la décision de modifier sa position car Michel Platini, président de l’UEFA, a été suspendu 90 jours par la commission d’éthique de la FIFA la semaine dernière. La raison, un paiement de 1,8 million d’euros perçu en février 2011, soit neuf ans après avoir effectué une mission auprès du boss de la FIFA, Sepp Blatter, sans qu’aucun contrat ne soit signé. La FA justifie ce choix après que des informations confidentielles lui auraient été révélées, lors du comité exécutif de l’ensemble des représentants de l’instance européenne de jeudi dernier.

Van Praag et Niersbach en embuscade


Cependant, si la Fédération anglaise suspend son soutien à Michel Platini, elle ne veut en aucun cas sa chute. "La FA souhaite le succès de Monsieur Platini contre les accusations dont il fait l'objet et n'a aucun intérêt à commettre la moindre action qui pourrait mettre en péril sa candidature", a-t-elle expliqué, tout en ajoutant son "respect pour le travail important effectué par Monsieur Platini à l'UEFA" et son appui envers "les organes compétents impliqués à prendre une décision finale dans cette affaire". Si l’ancien triple Ballon d’Or (1983 à 1985) venait à retirer sa candidature pour le poste suprême, des recours existent, à l’image de Michael van Praag et Wolfgang Niersbach, respectivement président de la Fédération néerlandaise et allemande. Le premier avait déjà concouru lors de la dernière élection en mai dernier, avant de finalement se désister. 

L'affaire vue par Les Mythos :