Dans l'actualité récente

La fin de la double peine adoptée par la FIFA

Voir le site Téléfoot

Amy Christophers, la pin-up anglaise devenue arbitre
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-04-15T12:51:23.961Z, mis à jour 2016-04-15T12:55:29.841Z

Le Board de la FIFA a voté l’instauration de nouvelles règles qui prendront effet dès l’Euro 2016. Parmi elles, l’abolition de la double peine.

L’instance qui détermine les règles du football, le Board, a publié de nouvelles règles dans ses Lois du jeu 2016-2017. Elles seront effectives dès le 1er juin prochain et appliqués durant l’Euro 2016.

La fin de la double peine

Jusqu’à présent, quand un défenseur commettait une faute dans sa surface de réparation et annihilait une occasion de but, il était sanctionné d’un carton rouge et l’équipe adverse bénéficiait d’un penalty. Certains parlaient même de triple peine étant donné que le fautif était suspendu pour au moins une rencontre. La FIFA a décidé d’abolir cette règle et de sanctionner le joueur par un carton jaune seulement. Si la faute est grave, le joueur en question pourra bien entendu toujours être expulsé.

Gianni Infantino, le nouveau président de la FIFA, avait dessiné les contours de cette nouvelle règle le mois dernier : « Si le gardien ou un défenseur dans la surface essaie d'aller au ballon, d'aller au duel, de manière correcte et fait la faute, il n'y aura pas de carton rouge, seulement un jaune. »

Du nouveau pour le hors-jeu

Les nouvelles règles concernent également le hors-jeu. Désormais, les arbitres ne prendront plus en compte la position des bras et des mains quand ils apprécieront un éventuel hors-jeu. Finalement, la dernière nouveauté est relative aux joueurs blessés. Si un joueur peut rapidement être soigné, il ne sera désormais plus dans l’obligation de quitter le terrain.

Le retour des barrages en Ligue 1

Ce n’est qu’une coïncidence, mais la Ligue de football professionnel a voté le retour des barrages entre le 18ème de Ligue 1 et le 3ème de Ligue 2. Ainsi, dès la saison 2016-2017, l’antépénultième de L1 ne rejoindra pas directement la L2 mais affrontera le troisième de l’échelon inférieur lors d’une confrontation aller-retour.

Le directeur général de la LFP, Didier Quillot, l’a expliqué jeudi : « Nous avons voté le système à 2+1, avec match aller sur le terrain du 3e de Ligue 2 et le match retour sur le terrain du 18e de Ligue 1.» Ce système avait longtemps été utilisé en France, avant d’être abandonné en 1993.