La folle histoire de Jonas Eriksson, cet arbitre international multimillionnaire

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-08-19T14:34:00.000Z, mis à jour 2014-08-19T14:41:27.000Z

Dans le football, il est très rare qu'un arbitre de football soit plus riche que les joueurs qu'il dirige. C'est pourtant le cas de Jonas Eriksson, un homme en noir multimillionnaire.

Ce mardi soir, Jonas Eriksson arbitrera la rencontre opposant le SSC Napoli à l'Athletic Bilbao dans le cadre du match de barrage aller de la Ligue des Champions. Rien de bien fou jusque-là, sauf que le Suédois est un des rares arbitres au monde, peut-être même le seul, à pouvoir se targuer d'être multimillionnaire. Retour sur son histoire.

Un homme d'affaires hors-norme
Arbitre professionnel depuis 20 ans, Jonas Eriksson est également un homme d'affaires exceptionnel. En 1993, il fonde avec quelques amis la société Iec in Sport, basée en Suède, et spécialisée dans l'acquisition et la vente de droits TV de manifestations sportives. En quelques années, sa société prend une importante valeur et connait une expansion remarquable. Lagardère se montre très intéressé par l'entreprise de l'arbitre, et Jonas Eriksson n'hésite pas à lui céder 15% d'Iec in Sport en 2007. Montant de la transaction ? Dix millions d'euros. Le Suédois est alors officiellement multimillionnaire. Pas question cependant pour lui d'arrêter l'arbitrage.

O árbitro do duelo será o sueco Jonas Eriksson, de 40 anos pic.twitter.com/QGe2XF1AMm

— SSC Napoli Brasil (@Napoli_Brasil) 18 Août 2014

« Tout cet argent gagné n'a rien changé »
En devenant millionnaires, beaucoup de personnes n'hésiteraient pas à arrêter de travailler. Ce n'est pas le cas de Jonas Eriksson, bien au contraire : « Tout cet argent gagné n'a rien changé, la meilleure chose que je sais faire dans ma vie, c'est toujours arbitrer un match de football. » L'homme d'affaires décide même de privilégier sa carrière d'arbitre : « J'ai eu une vie fantastique en tant que businessman... mais depuis 2011, je me consacre uniquement sur ma vie d'arbitre car j'ai désormais tout mon temps. »

Arbitre professionnel depuis 1994, Eriksson officie dans le championnat suédois. Ses bonnes prestations lui valent le titre d'arbitre international en 2002. Ainsi, il a arbitré la Supercoupe de l'UEFA en 2013 entre le Bayern Munich et Chelsea, un an après avoir officié durant l'Euro 2012. La FIFA a même fait appel à lui pour la Coupe du Monde 2014, compétition dans laquelle il a notamment arbitré Etats Unis-Ghana, Brésil-Cameroun et Argentine-Suisse.

Swedish millionaire, Jonas Eriksson, will be officiating #Jordan vs. #Uruguay on Wednesday, November 13th 2013. pic.twitter.com/nTuUfAt76z

— Bilal B. (@JuveBillz) 7 Novembre 2013

Combien touche un arbitre français ?
En France, un arbitre touche en moyenne 2800 euros bruts selon Sportune. Il touche également une prime estimée à 2500 euros à chaque rencontre, qui peut culminer jusqu'à 10 000 euros en fin de carrière. Sans officier dans les compétitions internationales, un arbitre français gagne ainsi 75 000 euros par an en moyenne.