Trop fort pour Monaco, le PSG rafle sa cinquième Coupe de la Ligue de rang

Voir le site Téléfoot

Donatello et Edi
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-03-31T21:15:10.868Z, mis à jour 2018-03-31T21:15:35.165Z

Le PSG a remporté la huitième Coupe de la Ligue de son histoire en disposant de Monaco en finale pour la deuxième année d'affilée.

Le PSG a tenu son rang face à Monaco. Sur la pelouse de Bordeaux, le club de la capitale a pu compter sur un grand Kylian Mbappé et un Edinson Cavani décisif pour gagner sans aucune contestation possible. C'est sa cinquième Coupe de la Ligue de rang.

Mbappé avait du feu dans les jambes

Déjà immense face à la Russie avec les Bleus, Kylian Mbappé avait encore du jus. Cela s'est vu face à Monaco, son ancienne équipe à qui il a fait vivre un cauchemar. Encore une fois, c'est avec ses accélérations que le jeune attaquant a su faire des différences. En commençant par être à l'origine du penalty qui a dû être validé par l'assistance vidéo avant d'être transformé par Cavani (8e). Vous l'aurez compris, le PSG a vite pris les devants dans la partie. Un peu trop vite face à des Monégasques qui ont fait ce qu'ils ont pu mais sont simplement tombés sur une équipe plus forte dans tous les compartiments du jeu.

But refusé pour Falcao

D'autant que le PSG n'a pas tardé à se mettre à l'abri. Au départ de l'action ? Kylian Mbappé, encore, qui a remonté le ballon avant d'offrir un caviar à Di Maria (21e). Mené 2 à 0, Monaco a eu le mérite de ne rien lâcher avant la pause. Il aurait même pu revenir au score si Lopes n'avait pas loupé son face-à-face avec Trapp, si le but de Falcao n'avait pas été refusé par l'assistance vidéo pour un hors-jeu peu évident et si le gardien allemand n'avait pas effectué la double parade qu'il fallait face à Lopes et Lemar.

Après la pause, on retiendra surtout la frustration de Monaco, qui a parfois montré des signes d'agacement en face de certaines décisions. On retiendra enfin le doublé de Cavani, qui a bénéficié d'un nouveau service de Mbappé (85e).

Cinquième de suite

Comme l'année dernière, Monaco a buté sur Paris en finale. Sans qu'on ne puisse y trouver à redire. C'est la cinquième Coupe de la Ligue de rang enlevée par le PSG, la huitième de son histoire. Le club de la capitale est bel et bien en route pour un triplé national, le titre en Ligue 1 lui étant promis et l'horizon en Coupe de France étant bien dégagé. La saison dernière, Monaco l'avait privé de cette moisson nationale en remportant le championnat. Appliqué, le PSG s'est vengé.