France - Albanie : le scénario catastrophe

france-albanie-scenario-catastrophe-5357416
En cas de victoire de la Bosnie contre le Luxembourg, la France sera dans l'obligation de gagner le dernier match face à la Bosnie, quelque soit son résultat contre l'Albanie. Voici le(s) scénario(s) catastrophe...

Si Laurent Blanc affirme que le souvenir de 93 ne tiendra aucune place dans l'esprit de ses joueurs, trop jeunes pour avoir été marqués par ce triste épisode, le scénario catastrophe existe pourtant bel et bien.





Blanc n'a pas parlé de 93

En conférence de presse, Laurent Blanc explique qu'il n'a pas parlé de 93 avec ses joueurs : « Les joueurs savent ce qui s'est passé en 93, mais pour la plupart, ils ne l'ont pas en mémoire. Vous, vous l'avez en mémoire parce que vous l'avez vécu, moi aussi je l'ai en mémoire parce que je l'ai vécu, mais eux c'est une autre génération... ce n'est pas plus mal d'ailleurs, je dois vous l'avouer. »


Si la Bosnie bat le Luxembourg

Le football a beau être un sport imprévisible, il y a quand même neuf chances sur dix pour que la Bosnie, à domicile, prenne les trois points face au Luxembourg. Dans ce cas de figure, le dernier match face aux Bosniens mardi prochain serait forcément décisif, quelque soit le résultat contre l'Albanie.


Si la France ne bat pas l'Albanie

En cas d'échec des Bleus contre l'Albanie (nul ou défaite), la qualification reste possible, mais mettra l'Equipe de France dans l'obligation de battre la Bosnie. Un scénario catastrophe serait par exemple de concéder le nul face à l'Albanie tandis que la Bosnie s'impose. Un match nul au Stade de France mardi prochain suffirait alors aux Bosniens pour se qualifier au détriment des hommes de Laurent Blanc.

Pour être sûr de se qualifier, les Français doivent simplement gagner leurs deux derniers matches, qu'ils ont l'avantage de jouer à domicile. A priori loin d'être insurmontable... comme en 93.

News associées