Dans l'actualité récente

France-Allemagne : Alessandrini comme un gosse

Voir le site Téléfoot

Romain Alessandrini, fraîchement convoqué en équipe de France, écoute la Marseillaise dans Téléfoot
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-02-05T09:54:00.000Z, mis à jour 2013-02-05T16:42:25.000Z

Convoqué pour la première fois par Didier Deschamps chez les Bleus pour le match amical France-Allemagne de mercredi, Romain Alessandrini est apparu comme un gosse au milieu des autres internationaux, des étoiles plein les yeux.

Romain Alessandrini découvre avec émerveillement l'équipe de France depuis lundi. Le joueur de Rennes digère peu à peu sa convocation pour le match amical contre l'Allemagne.

« Ribéry, c'est Ribéry »
Le pied gauche de Romain Alessandrini fait des merveilles depuis le début de la saison en France. Avec 9 buts et 5 passes décisives en championnat, il est devenu le joueur providentiel du Stade Rennais. Sa position de milieu offensif côté gauche laisse penser qu'il devrait être en concurrence avec un certain Franck Ribéry en Bleu : « Ribéry, c'est Ribéry. Je vais déjà essayer d'apporter ce que je sais faire... De là à dire que je vais le remplacer, c'est encore tôt. »

« Pas mal de pression »
Ce match face à l'Allemagne, auquel Romain Alessandrini devrait participer en entrant en cours de jeu, pourrait constituer un tournant dans la carrière du joueur de 23 ans qui évoluait encore en Ligue 2 (Clermont) la saison dernière : « C'est vrai que c'est allé assez vite. Pour moi, jouer en L1 était déjà exceptionnel. Marquer et me montrer décisif, encore plus. Alors là, me retrouver en équipe de France... C'est beaucoup de fierté et pas mal de pression. »

« Je ne réalise pas trop »
Dans Téléfoot, Romain Alessandrini avait déjà indiqué qu'il ne connaissait les joueurs du groupe France qu'à la télévision. Du coup, le Rennais avait encore du mal à y croire lundi a moment du rassemblement : « J'avais un peu d'appréhension, j'ai un peu hésité. J'ai pu saluer des joueurs de classe mondiale. Je ne réalise pas trop. »

Mercredi à 21h au Stade de France, Romain Alessandrini sera pourtant bel et bien présent dans le groupe face à l'Allemagne. Le début d'une longue vie en bleu ?