Dans l'actualité récente

France-Allemagne : Varane, le nouveau Laurent Blanc

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-01-31T14:30:00.000Z, mis à jour 2013-01-31T15:29:47.000Z

Après la prestation de Raphaël Varane mercredi soir avec le Real Madrid, tout le monde souhaitait le voir appelé en équipe de France. Didier Deschamps a eu la même idée...

Raphaël Varane (19 ans) ne compte que 23 matches de Ligue 1 à son actif lors de la saison 2010/2011 avec le RC Lens. Et depuis qu'il est au Real Madrid, son temps de jeu n'a pas franchement augmenté. Pourtant, la plupart des observateurs voient en lui le digne successeur de Laurent Blanc. Sa convocation en équipe de France pour le match à venir contre l'Allemagne ne fait que confirmer les grands espoirs placés en lui.

Pilier des U20
S'il ne compte aucune cape avec l'équipe de France A, Raphaël Varane fait en revanche partie des piliers dans la catégorie des moins de 20 ans. Pépite d'une génération très talentueuse qui comporte également des joueurs tels que Paul Pogba (Juventus Turin) ou Florian Thauvin (Bastia), Raphaël Varane (Real Madrid) s'impose déjà comme le patron de la défense des U20.

Encensé en Espagne
Réaliser de bonnes prestations avec l'équipe de France des U20 est une chose, susciter l'admiration de tous les observateurs espagnols, de son entraîneur au Real Madrid à la presse ibérique en est une autre. Malgré des apparitions encore rares avec le club Merengue, le jeune Français a toujours impressionné par son calme en toutes circonstances et sa relance propre. A 19 ans, Varane joue déjà comme un vieux briscard et José Mourinho n'hésite jamais à lui donner les clés de la défense madrilène quand il a des absents. Mercredi soir face au Barça, le Français a encore marqué des points.

Le nouveau Blanc ?
L'incroyable sérénité que Raphaël Varane dégage pour son âge, son assurance, sa technique et son élégance font de lui un joueur qui est souvent comparé à Laurent Blanc. Avec la vitesse en plus pour Varane, autre corde à son arc. Un tel talent n'est pas passé inaperçu, puisque le Real Madrid a dû batailler avec Manchester United pour le convaincre de quitter Lens. Et Laurent Blanc lui-même voit en lui un futur grand défenseur.

Vu le niveau affiché mercredi soir pendant le Clasico, Raphaël Varane semble bien parti pour confirmer tout le bien que la planète foot pense déjà de lui.

Téléfoot avait enquêté sur le phénomène Varane en avril 2012 :