Dans l'actualité récente

France - Benzema : "Je ne suis pas la doublure de Giroud"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-11-14T10:05:00.000Z, mis à jour 2013-11-14T10:29:41.000Z

Karim Benzema est revenu sur sa période de disette dans les colonnes du Parisien. L'attaquant merengue est en confiance et n'estime pas être la " doublure d'Olivier Giroud ". A l'évidence, le Madrilène veut retrouver sa place de titulaire.

En marquant contre l'Australie, Karim Benzema avait mis fin à une longue période d'inefficacité. 1222 minutes sans marquer sous le maillot bleu. Une période durant laquelle l'avant-centre du Real Madrid a, semble-t-il, perdu sa place de titulaire avec la sélection française. Mais à l'approche des barrages, le buteur tricolore semble avoir retrouvé la confiance et il compte bien en profiter pour retrouver sa place de numéro 1.

Pas une doublure
Karim Benzema est au service du collectif, c'est du moins ce qu'il affirme. En concurrence avec Olivier Giroud, le joueur du Real explique ne pas se considérer comme une doublure. « Le sélectionneur a confiance en moi mais s'il décide de ne pas m'aligner d'entrée, ça ne me pose pas de problèmes. Je suis là pour l'équipe. Je ne suis pas la doublure d'Olivier Giroud. De personne. Je suis un joueur de l'équipe de France », a-t-il confié au Parisien.

Une période très délicate
S'il s'est toujours montré confiant durant sa disette, affirmant que les buts allaient venir, Benzema reconnaît tout de même que ce moment a été difficile. « Cela a été la période la plus dure de ma carrière. J'ai analysé cette période comme un manque de réussite. Il ne faut pas craquer. Tous les jours, on parlait de moi. Mais je vis avec les critiques. Je réclame seulement de l'objectivité. Si je ne suis pas bon, je suis le premier à le reconnaître ».

Place aux barrages
A la veille des deux matches les plus importants de l'Equipe de France, le Madrilène a forcément évoqué les barrages face à l'Ukraine. « On va tout donner sur ces deux matches. On va se qualifier. J'en suis persuadé. On n'a pas le choix. Au bout, il y a ce billet pour la Coupe du monde au Brésil. La plus belle. Un Mondial au pays du football ». Les supporters ne demandent pas mieux.

Benzema ou Giroud, Didier Deschamps devra faire son choix. A moins que...