Dans l'actualité récente

France - Brésil : match de gala pour les Bleus

Voir le site Téléfoot

France-Brésil : Yann M'Vila et Alexandre Pato
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2011-02-09T19:00:00.000Z, mis à jour 2011-02-09T19:00:00.000Z

Mercredi soir au Stade de France, les Bleus affrontent le Brésil pour un match de gala. Au-delà du prestige de la rencontre, la sélection de Laurent Blanc pourra s'étalonner au haut niveau.

Opposés aux quintuples champions du monde, les Bleus vont pouvoir montrer à Laurent Blanc et à leurs supporteurs ce qu'ils ont dans le ventre. Ce France - Brésil n'a d'amical que le nom.

Après une belle victoire (1 - 2) obtenue en Angleterre face à la sélection aux Trois Lions, la France veut confirmer le renouveau entrevu. Karim Benzema avait marqué à Wembley en novembre dernier et devrait occuper une fois de plus la pointe de l'attaque tricolore. Privés de Samir Nasri, blessé, les Bleus affrontent cette fois un adversaire d'un niveau encore supérieur.

Au moment où la France domptait l'Angleterre, la Seleçao perdait contre son ennemi juré, l'Argentine, sur un but à la dernière minute de l'incontournable Leo Messi. Mais le Brésil compte comme d'habitude dans ses rangs des joueurs capables de mettre à mal n'importe quelle équipe. Julio Cesar dans les cages, Robinho et Pato devant, n'ont pas peur des Bleus. Surtout pas en ce moment.

France - Brésil évoque tant de grands souvenirs aux passionnés de football que même un match amical attire la plus grande attention. Ces deux équipes sont aujourd'hui composées de jeunes, voire très jeunes joueurs, mais elles connaissent la symbolique d'un tel match. Un France - Brésil en amical sera toujours plus excitant qu'un Luxembourg - France en match de qualification.



France : Hugo Lloris - Eric Abidal, Philippe Mexès, Adil Rami, Bakary Sagna - Alou Diarra, Yann M'Vila, Yoann Gourcuff - Florent Malouda, Jérémy Menez - Karim Benzema.

Brésil : Julio Cesar - André Santos, David Luiz, Thiago Silva, Daniel Alves - Elias, Lucas, Hernanes - Renato Augusti, Pato, Robinho.