France – Bulgarie : Très belle victoire des Bleus contre la Bulgarie

Voir le site Téléfoot

Kevin Gameiro   Equipe de France
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-10-07T21:39:09.129Z, mis à jour 2016-10-07T21:39:17.316Z

Malgré un début timide qui a vu l’ouverture du score de la Bulgarie, les Bleus ont inversé la tendance et ont remporté leur premier match des qualifications grâce aux « 2G » Griezmann et Gameiro.

Un mauvais départ n’est pas forcément handicapant. L’équipe de France en a donné la preuve lors de cette belle victoire contre la Bulgarie (4-1). Grâce à un doublé de Gameiro, un but de Griezmann et une réalisation de Payet, les Bleus remportent leur première victoire des éliminatoires et prennent la tête de la poule à égalité avec les Pays-Bas, leur futur adversaire.


10 premières minutes fébriles…

D’entrée de match, les Bleus ont concédé un pénalty (6ème minute). Transformé par Aleksandrov, il permettait aux Bulgares de prendre les devants dans cette rencontre. Si on pouvait craindre une mauvaise soirée pour l’équipe de France, les joueurs de Deschamps ont su se ressaisir pour repartir de l’avant. En un quart d'heure, le match a pris une tout autre tournure.


EN DIRECT - France-Bulgarie : les Bleus passent devant (2-1, 1ère MT) !

…  et 15 minutes de folie !

Avant de sortir sur blessure Bacary Sagna a délivré une merveille de centre à destination de Kévin Gameiro qui marquait de la tête (23ème minute). Les Français n’avaient même pas le temps de célébrer l’égalisation. Trois minutes plus tard, Payet inscrivait de manière involontaire le deuxième but tricolore de la soirée. Son centre venu de la gauche ne trouvait pas Griezmann et terminait tranquillement sa route au fond des filets. 

12 minutes après, une nouvelle erreur de la défense profitait à Griezmann. Une mauvaise relance dans l’axe aux allures de passe décisive permettait au numéro 7 des Bleus de tromper pour la troisième fois de la soirée Stoyanov. En un quart d’heure, les Bleus avaient pris le contrôle du match, et à la mi-temps, le match semblait déjà plié (3-1) avec 72% de possession de balle pour les 45 premières minutes.

L'égalisation de Kévin Gameiro :



Une seconde période contrôlée

L’entame de la deuxième mi-temps ne ressemblait pas à celle de la première. Pour preuve, la Bulgarie a frappé deux fois au but… mais seulement en première mi-temps. Pour les 45 dernières minutes, l’équipe de France a frappé six fois pour deux tirs cadrés. Et Kévin Gameiro, sorti à la 72ème minute s’est de nouveau illustré avec un doublé à la 59ème minute. Après une très belle combinaison côté gauche initiée par Kurzawa, Griezmann servait Gameiro qui inscrivait son troisième but de sa carrière en bleu. 67% de possession de balle au total pour les Bleus et 820 passes (contre 373 pour la Bulgarie).  Plus rien ne sera marqué malgré une très belle frappe de Matuidi sur le poteau (77ème minute) après un service de Payet.

Le quatrième but de l'équipe de France :


Une domination quasi-totale, seulement entachée par cette timide entame de match. Cette rencontre a permis de mettre en avant la complicité des « 2G ».  L'entente entre Griezmann et de Gameiro a été déterminante  à l'image de ce somptueux troisième but construit à la perfection.   Au final, voilà trois points bien mérités pour les Bleus qui sont à présent en tête du groupe à égalité avec les Pays-Bas. Ils rencontreront d’ailleurs les Néerlandais lundi soir en direct sur TF1 pour la rencontre au sommet du groupe.


L'analyse de Didier Deschamps sur la Victoire des Bleus :