France – Bulgarie : Suivez le match en streaming vidéo

Voir le site Téléfoot

Blaise Matuidi avec la France
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-10-06T16:06:36.742Z, mis à jour 2016-10-06T16:09:58.769Z

Un mois après avoir été tenue en échec par la Biélorussie, l’Equipe de France croise le fer avec la Bulgarie dans le cadre des éliminatoires à la Coupe du Monde 2018. Suivez cette rencontre en streaming vidéo !

Les Bleus retrouvent ce vendredi soir la Bulgarie dans un match qui devrait rappeler un mauvais souvenir aux supporteurs de longue date de l’Equipe de France. Pour se faciliter la tâche et accéder à la Coupe du Monde 2018, la bande à Didier Deschamps n’a déjà plus le droit à l’erreur, après un match nul 0-0 face à la Biélorussie le mois dernier.

►FRANCE-BULGARIE EN STREAMING VIDEO

Le souvenir de 1993

La Bulgarie ne représente pas forcément un bon souvenir pour l’Equipe de France. En 1962, les Bleus avaient perdu 1-0 contre les Bulgares lors du match de barrage pour la Coupe du Monde 1962. En 1993, la bande à Cantona avait été crucifiée dans les arrêts de jeu par Kostadinov et avait perdu 2-1. Avec cette défaite, la France avait manqué sa qualification au Mondial 1994. Hugo Lloris l’assure, l’histoire ne va pas déconcentrer ses coéquipiers : « Je ne l'ai pas vécu en direct. Les images, je les ai découvertes plus tard, je devais avoir six - sept ans. Ça avait fait beaucoup de bruit, c'est un des échecs de l'équipe de France. Mais ça appartient au passé. La plupart de mes coéquipiers n'étaient pas nés. Ça ne change rien pour notre préparation.»

Un 4-2-3-1 avec Gameiro

Si les Bleus avaient été amorphes face à la Biélorussie, Didier Deschamps ne veut pas revivre pareil scénario. Il devrait ainsi aligner une équipe beaucoup plus offensive, orchestrée en 4-2-3-1 avec Griezmann, Payet, Sissoko et Gameiro. Le sélectionneur titulariserait ainsi le duo qui enflamme l’Atlético Madrid.

Un groupe équilibré

Après une déconvenue face à la Biélorussie, l’Equipe de France devra se méfier des Bulgares et faire le plein de point. Car dans le même groupe, elle devra ensuite croiser le fer avec la Suède et les Pays-Bas. Certes, ces deux formations ne sont plus aussi performantes que par le passé, mais peuvent toutefois créer la surprise.