Dans l'actualité récente

France-Danemark : Ruffier dans les buts, Varane capitaine

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-03-29T17:50:00.000Z, mis à jour 2015-03-29T18:50:57.000Z

Défaits au Stade de France par le Brésil (1-3) pour leur premier match de l'année 2015, les Bleus de Didier Deschamps vont tenter de rebondir face au Danemark avec une large revue d'effectif au programme.

Trois jours après sa défaite contre le Brésil au Stade de France (1-3), les Bleus ont une revanche à prendre face au Danemark qu'ils affrontent ce dimanche 26 mars à Geoffroy-Guichard. Hors du coup face à la Seleçao, les hommes de Didier Deschamps espèrent reprendre leur bonne dynamique post-Coupe du monde (ils restaient sur dix victoires, quatre nuls et une défaite en 2014) face à une équipe inconnue du grand public mais pas dénuée de talents.

>>> FRANCE-DANEMARK EN STREAMING VIDEO

Deschamps change - presque - tout
Victimes d'un "petit souci" (Didier Deschamps n'a pas donné plus de précision), Karim Benzema et Patrice Evra n'ont pas participé à l'entraînement d'avant-match et sont forfaits pour le deuxième match des Bleus en 2015. A ces absences s'ajoutent une large revue d'effectif opérée par le sélectionneur qui pourrait opter pour un schéma de jeu en 4-2-3-1.

Comme lors du match contre la Suède à Marseille où il avait titularisé Steve Mandanda, Didier Deschamps a choisi d'aligner Stéphane Ruffier dans les buts.

Téléfoot à la rencontre de Stéphane Ruffier (novembre 2014)

Le gardien de l'AS Saint-Etienne connaîtra sa troisième sélection sous le maillot bleu dans son antre de Geoffroy-Guichard et disposera devant lui d'une charnière centrale avec Laurent Koscielny et Raphaël Varane. Le défenseur du Real Madrid sera capitaine pour la deuxième fois en trois rencontres.

Téléfoot à la rencontre de Raphaël Varane (décembre 2014)

Sur les côtés, Christophe Jallet et Benoît Trémoulinas sont alignés d'entrée de jeu. Devant, Morgan Schneiderlin est reconduit et Geoffrey Kondogbia, en nets progrès avec l'AS Monaco, prend place à ses côtés pour former un duo prometteur devant la défense. Quant à l'animation offensive, elle s'articule autour d'un trio composé de Dimitri Payet, Alexandre Lacazette et Antoine Griezmann. De quoi fournir des munitions à Olivier Giroud, seul en pointe.

OL : Lacazette surclasse la Ligue 1 (Téléfoot - janvier 2015)

France : Ruffier - Jallet, Varane, Koscielny, Trémoulinas - Schneiderlin, Kondogbia - Payet, Griezmann (ou Sissoko), Lacazette - Giroud

Du beau monde chez le Danemark
Avec deux victoires (dont une jeudi dernier contre les Etats-Unis, 3-2), deux défaites et un nul en cinq rencontres, le Danemark n'a pas brillé par sa régularité sur le plan des résultats mais demeure une équipe à ne pas prendre à la légère. Preuve en est : les troupes de Morten Olsen sont en tête de leur groupe pour les Eliminatoires de l'Euro 2016 avec sept unités au compteur, même s'ils ont un match en plus par rapport à leurs adversaires.

Si le Danemark n'est clairement pas l'équipe la plus médiatisée, certains noms ne sont pas inconnus du grand public. C'est le cas de Christian Eriksen, le maître à jouer de Tottenham, qui est à surveiller de très près. D'autres têtes sont également familières, notamment celles de Simon Kjaer, le défenseur de Lille, Daniel Wass, le joueur d'Evian Thonon-Gaillard ou encore Nicklas Bendtner, l'ancien attaquant d'Arsenal.

Pour rappel, France-Danemark sera à suivre dès 20h45, en direct sur TF1.

Danemark : Schmeichel - Jacobsen, Sviatchenko, Kjaer, Boilesen - Wass, Kvist, Krohn-Deli - Vibe, Bendtner, Eriksen