France-Espagne en chiffres

Voir le site Téléfoot

France-Espagne en chiffres
Par Eurosport.fr|Ecrit pour TF1|2010-03-03T12:32:00.000Z, mis à jour 2010-03-03T12:32:00.000Z

Saviez-vous que la France avait battu sept fois l'Espagne sur leurs dix dernières confrontations? Que nos voisins espagnols n'ont plus gagné chez nous depuis plus de 40 ans? Que le bilan de Raymond Domenech au Stade de France n'est pas irréprochable? Voici les chiffres clés de la rencontre.

1. Le Stade de France, l'Espagne connaît. La Roja fût la première adversaire des Bleus dans l'enceinte dionysienne, le 28 janvier 1998. Un but de Zidane avait donné la victoire à l'équipe de France. Depuis, les deux formations se sont affrontées quatre fois mais jamais sur le sol français.


4. Depuis 2006, soit quatre ans, les Bleus ont toujours perdu leur premier match de l'année. L'an dernier, ils s'étaient inclinés face à l'Argentine à Marseille (0-2). En 2008, ils avaient perdu... face à l'Espagne à Malaga (1-0). En 2007, encore l'Argentine à Saint-Denis (0-1) et en 2006, c'est la Slovaquie qui avait gagné au Stade de France (1-2).


5. Si Bruno Cheyrou (Marseille) et Michael Ciani (Bordeaux) sont les deux petits nouveaux dans le groupe France, ils ne sont pas moins de cinq au total à ne compter aucune sélection avec cette rencontre: Cédric Carrasso, Aly Cissokho et Adil Rami, déjà appelés, ne se sont jamais entrés en jeu.


10. Avec les Pays-Bas, l'Espagne est la seule nation à avoir remporté tous ses matches lors des éliminatoires de la Coupe du monde. A cette occasion, elle a inscrit 28 buts, soit près de trois de moyenne par rencontre et en a encaissé seulement cinq. Elle était déjà qualifiée après huit matchs.


10. Si Benoit Cheyrou décroche sa première sélection, il formerait, avec son frère Bruno, la 10e fratrie sous le maillot national près de 40 ans après les frères Revelli (Hervé et Patrick). Jean et Lucien Laurent, Curt et Fritz Keller, Charles et Georges Geronimi, Alexis et Paul Mony, Félix et Paul Romano, Charles et Georges Bilot, Jean, Jules et Raymond Dubly ainsi que Paul et Pierre Sinibaldi sont les autres frères en Bleu.


24. C'est le dernier match de Raymond Domenech au Stade de France. C'est l'heure d'un petit bilan après 24 apparitions: 12 victoires, 10 nuls et 2 défaites: 29 buts pour et 12 contre. Rappelons qu'il a dû attendre son sixième match à Saint-Denis pour gagner (4-0 face à Chypre après cinq nuls).


29. C'est le nombre d'affrontements entre la France et l'Espagne dans l'histoire. Les Bleus comptent 11 victoires pour 12 défaites (6 nuls). Ils pourraient donc revenir à égalité en cas de victoire au Stade de France. En revanche, leur différence de but est largement négative: 35 buts inscrits pour 52 encaissés.


33. Depuis novembre 2007, l'Espagne a remporté 33 de ses... 34 matchs. En 2008, elle est restée invaincue jusqu'à égaler le record d'invincibilité détenu par le Brésil (35 matchs sans défaite) puis battre le record de victoires consécutives (15) contre 14. Sa seule défaite remonte à l'année dernière lors de la Coupe des Confédérations (2-0 en demi-finale face aux Etats-Unis). Elle est à nouveau sur une série de huit succès...


42. La dernière victoire de l'Espagne sur le sol français remonte au 17 octobre 1968, soit bientôt 42 ans. Ce jour-là, la Roja s'imposant en match amical à Lyon (1-3). Depuis, elle n'a dominé que par trois fois les Bleus: en 1981 à Madrid (1-0), en 2001 à Valence (2-1) et en 2008 à Malaga (1-0).


55,5. C'est en pourcent le nombre de victoires de l'équipe de France depuis l'Euro 2008. Elle a remporté seulement 10 matchs sur 18 pour 5 nuls et 3 défaites (1-3 en Autriche, 0-2 contre l'Argentine, 0-1 contre le Nigeria). L'Espagne est à 95% tout simplement...


63. C'est le nombre de buts inscrits par l'Espagne en 22 matchs depuis l'intronisation de Vicente Del Bosque en 2008. Si on l'on compare avec la France, il n'y a pas photo. Depuis août 2008, les Bleus ont joué 23 rencontres. Ils sont inscrit 22 buts.


349. Thierry Henry n'aime pas l'Espagne, c'est clair. Il a beau avoir inscrit 51 buts avec l'équipe de France, aucun ne l'a été face à la Roja. Il est resté muet pendant 369 minutes face aux Espagnols. Aucune autre formation ne lui réussit si peu.