Dans l'actualité récente

France-Géorgie : Deschamps démissionne en cas de défaite ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-03-21T17:39:00.000Z, mis à jour 2013-03-21T17:40:44.000Z

En conférence de presse jeudi, un journaliste géorgien a demandé à Didier Deschamps s'il comptait démissionner en cas de défaite de l'équipe de France face à la Géorgie...

Le match France-Géorgie approche et personne ne voit comment les Bleus pourraient passer au travers. La possibilité existe pourtant, et c'est un journaliste géorgien qui a anticipé cette éventualité en conférence de presse ce jeudi.

« Ce n'est pas une blague ? »
En se présentant en conférence de presse à Clairefontaine jeudi, Didier Deschamps ne s'attendait certainement pas à devoir répondre à une telle question. Un journaliste géorgien lui pourtant demandé : « Allez-vous démissionner si la Géorgie gagne ? » Le sélectionneur rétorque, avec son sens de la répartie bien connu : « Ce n'est pas une blague ça ? Je ne me mets pas en condition d'échec. »

Les barrages assurés
L'équipe de France est actuellement co-leader du Groupe I, à égalité avec l'Espagne (7 points). Et Didier Deschamps a noté l'importance de ce match face à la Géorgie, au moins d'un point de vue comptable : « Si on gagne demain (vendredi) c'est quasiment les barrages assurés. Les 7 points qu'on a sont au chaud, l'objectif c'est 10 points demain. » Et la perspective de disputer le première place, seule directement qualificative pour la Coupe du monde 2014, quatre jours plus tard à l'Espagne.

Les 24 sont disponibles
Au moment de la communication de la liste, plusieurs joueurs de l'équipe de France étaient incertains à cause de pépins physiques. C'était notamment le cas de Franck Ribéry, Jérémy Ménez ou Yohan Cabaye. Le sélectionneur Didier Deschamps a rassuré l'assemblée en indiquant que les 24 joueurs convoqués sont disponibles. Une vraie bonne nouvelle pour les Bleus avant d'enchaîner les deux matches les plus importants en vue de la qualification pour la Coupe du monde 2014.

Et si cela se passait mal contre la Géorgie, il sera toujours temps de s'interroger sur l'avenir de Didier Deschamps.