Dans l'actualité récente

France-Géorgie : Valbuena n'aurait pas pu faire mieux

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-03-23T09:00:00.000Z, mis à jour 2013-03-23T11:04:15.000Z

Auteur d'un match abouti, Valbuena a été le Bleu le plus actif lors de la prometteuse victoire face à la Géorgie. Pour preuve, il a fait marquer Giroud et Ribéry et y est allé de son petit but. Benzema, lui, est resté muet.

Au-delà de la victoire méritée, des trois points pris et des deux unités d'avance sur l'Espagne en attendant le choc de mardi, nous retiendrons de ce France-Géorgie un fait accablant pour Benzema. Il est le seul élément offensif - titulaire - à ne pas avoir marqué. Valbuena, de son côté, a brillé.

Valbuena, homme du match
Deux passes décisives, un but sur une merveille de frappe (son cinquième en Bleus). Il n'y a pas à dire, Mathieu Valbuena a été étincelant face à la Georgie. Comme souvent, c'est son activité hors norme et son combat de tous les instants qui lui ont permis de surnager. Forcément, personne d'autre que lui ne pouvait ouvrir la voie aux hommes de Didier Deschamps. L'étincelle est venue d'un coup-franc parfaitement déposé sur la tête de Giroud, coup-franc qu'il avait lui-même provoqué, sur une faute pas forcément évidente.

Titulaire face à l'Espagne ?
Au sortir des vestiaires, le milieu marseillais n'a pas baissé de régime et été servi par un Ribéry bien en jambe (46ème) Il ne s'est d'ailleurs pas fait prier pour lui rendre la politesse (61ème). Remplacé par Rémy peu après l'heure de jeu, il a livré un match plein. Pour sûr, son excellente performance devrait lui garantir une présence dans le onze de départ face à la Roja. DD, qui le connaît bien pour l'avoir dirigé à l'Olympique de Marseille, aurait tort de se priver de sa technique et de ses accélérations. En outre, des liens semblent peu à peu se tisser entre Ribéry et lui, ce qui est parfait pour créer des brèches dans la défense adverse.
Benzema, tel un fantôme
Cela fait plus de 900 minutes que Benzema n'a pas trouvé la faille en sélection. En soi et plus particulièrement après ce succès, il n'y a pas mort d'homme, quand bien même certains commenceraient à trouver le temps long, lui en tête. Mais, pire, l'attaquant madrilène n'a été impliqué dans aucun des buts de ses partenaires. Contre la Géorgie, il a loupé l'immanquable à deux reprises, tandis qu'il était seul face au gardien (16ème, 55ème). On pourrait se dire que Giroud, aussi, a été maladroit sur son lob raté (30ème). Sauf que le Gunner a bel et bien augmenté son compteur.

Mardi, le 4-4-2, qui a bien fonctionné contre la Géorgie, ne devrait pas être reconduit. Il faudra voir si cela ne déstabilisera pas ceux qui ont flambé vendredi soir.