France-Paraguay : relâchement interdit à une semaine du choc face à la Suède

Voir le site Téléfoot

Paul Pogba   France   Suède
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-06-02T12:54:49.642Z, mis à jour 2017-06-02T18:48:03.491Z

Les Bleus de Didier Deschamps affrontent le Paraguay en amical ce vendredi soir. Un match qui permettra de revoir ses gammes avant la rencontre beaucoup plus importante face à la Suède (le 9 juin). La composition de l'équipe de France ce soir devrait être proche de celle face aux Suédois.

La composition de la France face au Paraguay: 

Lloris - Sidibé, Koscielny, Umtiti, Mendy - Matuidi, Pogba - Dembelé, Griezmann, Payet - Giroud


Vendredi soir, l’Équipe de France dispute une rencontre qui, en apparence, compte pour du beurre. Mais pas tant que ça à une semaine du match de qualification pour la Coupe du Monde 2018 (en Suède le 9 juin). Et encore moins dans un mois de juin d’une année impaire, période qui sourit peu aux Bleus généralement.

Des corps fatigués

Les championnats sont terminés et il ne reste plus que la plus belle rencontre de la saison à disputer - la finale de la Ligue des Champions. Mais ce n’est pas encore les vacances pour tout le monde. Les Bleus ont un match déterminant à jouer vendredi prochain et, juste avant, c’est le Paraguay qui fait le déplacement jusqu’au Roazhon Park pour préparer les troupes de Didier Deschamps. Les Bleus auraient tort de prendre leurs adversaires à la légère avant une rencontre capitale, d’autant qu’ils restent sur deux amicaux sans victoire (0-0 face à la Côte d’Ivoire en novembre, 0-2 face à l’Espagne en mars). Il y a de fortes chances que ceux qui seront alignés face au Paraguay le seront face aux Suédois sept jours après. Mais les joueurs arrivent à bout de souffle et certains auront peut-être la tête ailleurs, trop occupés à penser à leur prochaine destination en club s’il y en a une. « Ce match contre le Paraguay est essentiel pour garder tout le monde sous pression, pour garder le rythme, avoir du temps de jeu, des repères collectifs et individuels dans l’optique de la Suède » rappelle, lucide, Hugo Lloris. 

Attention aux mois de juin des années impaires

£Mais toujours est-il que l’Equipe de France s’avance avec un sacré paquet de certitudes, construites durant l’Euro 2016 et que la défaite en finale n’a pas ébranlées. Bien au contraire. Pour preuve, les Bleus n’ont perdu que deux fois sur leurs dix-neuf dernières sorties : cette finale face au Portugal, donc, et le match amical face à l’Espagne. La France n’a, en outre, jamais connu la défaite face au Paraguay en quatre confrontations. On se souvient forcément du but en or de Laurent Blanc lors de la Coupe du monde 1998 mais les deux derniers affrontements, en amical, se sont soldés sur un nul à chaque fois (0-0 en 2008, 1-1 en 2014). Il faut savoir aussi que, historiquement, les mois de juin des années impaires réussissent peu aux Bleus : en 2013 et en 2015, les Bleus n’avaient pas gagné contre l’Uruguay (0-1), le Brésil (0-3), la Belgique (3-4) et l’Albanie (0-1). Ce qui ne les avait pas empêché d’assurer lors des compétitions (quart de finale lors de la Coupe du Monde 2014 et finale lors de l’Euro 2016).

On ne verra pas Mbappé ce soir

Didier Deschamps devrait faire confiance aux hommes en forme en sélection, à savoir le duo Antoine Griezmann-Olivier Giroud devant, soutenu par Dimitri Payet et Ousmane Dembélé, auteur d’une première saison époustouflante avec le Borussia Dortmund. Le sélectionneur alignera Samuel Umtiti, Laurent Koscielny, Benjamin Mendy et Djibril Sidibé pour la défense, protégée par Blaise Matuidi et Paul Pogba au milieu de terrain. On ne verra pas, en revanche, Kylian Mbappé. Le phénomène est légèrement touché à la cuisse et aucun risque ne sera pris avec lui une semaine avant la Suède. Il faudra tout de même en prendre un minimum sur le terrain afin de se rassurer pour les jours qui comptent. Rendez-vous à 21h à Rennes.

Plus d'actualité