Dans l'actualité récente

France-Portugal (2-1) : on attendait Ronaldo, on a surtout vu Benzema

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-10-12T12:00:00.000Z, mis à jour 2014-10-12T12:00:00.000Z

Cristiano Ronaldo n'a pas marqué lors du match entre la France et le Portugal. Tout le contraire de son coéquipier en club Karim Benzema, qui s'est même montré altruiste avec Pogba.

Un but et une passe décisive d'un côté. Quelques beaux gestes et une action chaude de l'autre. Entre Benzema et Ronaldo, deux membres du trident offensif bulldozer du Real Madrid, il n'y a pas eu tout à fait le même rendement. Et alors qu'on attendait le Portugais, c'est davantage le Français qui s'est illustré lors de la victoire des Bleus sur le Portugal (2-1).

Benzema, opportuniste et sur tous les fronts
Oubliez le Karim Benzema maladroit devant le but : l'attaquant des Merengue est dans une forme éclatante et son but opportuniste, dès la 3ème minute à la suite d'une frappe de Sagna repoussée par Patricio, est là pour en attester. Il jouait alors son premier ballon. La suite ? De belles combinaisons avec Griezmann, de l'inspiration, un esprit conquérant et une volée malheureusement pas cadrée. Mais le Français s'est ensuite rattrapé en délivrant une offrande à Pogba, sa seizième avec les Bleus. Samedi soir, la vraie star du Real Madrid, c'était donc lui.

Ronaldo, douché par Mandanda
On a retrouvé le Ronaldo un peu râleur quand les ballons n'arrivent pas. On a retrouvé le Ronaldo auteur de gestes de grande classe. Mais on a surtout eu un Ronaldo qui a buté sur Mandanda, après une tentative de la tête qui avait tout l'air d'être imparable (51ème). Le genre de tentative que, d'habitude, il ne loupe pas. Pour une fois, il a laissé la vedette à son coéquipier Karim Benzema, "le meilleur attaquant de la Liga" d'après ses dires. On aurait sans doute préféré qu'ils se livrent un duel à distance mémorable.

Varane, aussi, s'est montré
Mais Karim Benzema n'est pas le seul joueur français du Real Madrid ayant brillé au Stade de France. Samedi, le patron de la défense concoctée par Didier Deschamps, c'était Raphaël Varane. Déjà, il a su contenir Cristiano Ronaldo lors des assauts du Portugais. Juste et propre comme à son habitude derrière, l'ancien du RC Lens a également montré de belles choses dans la construction, entre ouvertures lumineuses et participation sur le front de l'attaque.