Dans l'actualité récente

France-Portugal : que les Bleus se méfient, on a retrouvé Ronaldo

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-10-11T13:00:00.000Z, mis à jour 2014-10-11T18:30:24.000Z

Cristiano Ronaldo est de retour avec le Portugal après une Coupe du Monde ratée et des semaines en délicatesse avec ses genoux. Et au vu de ses performances avec le Real Madrid depuis août, il est de retour... pour de bon.

Face aux Bleus, samedi soir, au Stade de France, le Portugal va retrouver Cristiano Ronaldo, dans tous les sens du terme. Auteur d'une Coupe du Monde médiocre et absent lors de la défaite face à l'Albanie pour le premier match des qualifications à l'Euro 2016, Ronaldo est de retour et signe un début de saison canon avec le Real Madrid. A lui seul, il peut faire basculer l'issue d'une rencontre, même amicale, sans réel enjeu comptable.

La Liga à ses pieds
Cristiano Ronaldo a terminé la saison 2013/2014 sur les rotules, miné par des problèmes aux genoux et cette envie de jouer, malgré la douleur. Cela a accouché d'une finale de Ligue des Champions remportée face au rival de l'Atlético, mais aussi d'un Mondial raté, au-cours duquel il n'aura marqué qu'un but. Une performance bien loin de ses standards mais que le monde entier se rassure, CR7 est de retour et la Liga peut en témoigner : 13 réalisations en 7 rencontres. Le trident qu'il forme avec Benzema et Bale, la fameuse BBC, brille également en Ligue des Champions, avec deux buts en autant de matchs.

La Selecção a besoin de lui
Le Portugal est réellement en crise : après une Coupe du Monde ratée, la Selecção a entamé sa campagne la menant - peut-être - à l'Euro 2016 par une défaite et le départ de son sélectionneur Paulo Bento. Son remplaçant, Fernando Santos, va devoir réinstaller de la confiance dans une équipe qui a perdu plus que des matchs. Forcément, la renaissance du Portugal passera par Ronaldo, qui a déjà porté le costume de sauveur à plusieurs reprises. Lors des barrages face à la Suède, il avait éliminé la bande à Zlatan Ibrahimovic presque à lui tout seul. S'il confirme en sélection ce qu'il montre avec le Real Madrid, la Selecção repartira sans doute de l'avant.

Il y a un troisième Ballon d'Or en filigrane
"L'idéal aurait été de faire une pause, mais personne ne veut manquer une finale de Ligue des Champions ou une Coupe du Monde." Cristiano Ronaldo est un compétiteur né, qui se battra jusqu'au bout, coûte que coûte. Pour lui, plus qu'un autre, le Portugal doit regagner. Car il y a un troisième Ballon d'Or à aller chercher. S'il n'y avait pas eu de Coupe du Monde - ou plutôt si la Selecção n'avait pas loupé la sienne -, CR7 serait un candidat direct à sa propre succession. Il le sera, à l'arrivée vu ses standards en 2014, mais sa tâche serait bien plus aisée avec un Portugal qui gagne et fait rêver l'Europe.