France-Portugal : des matches de légende

France-Portugal : des matches de légende
L'équipe de France et la sélection du Portugal se sont affrontées à trois reprises en compétition officielle. Et à chaque fois, ces rencontres entre cousins latins ont donné lieu à des chocs au sommet. Retour sur trois matches entrés dans la légende du football.

Les barrages de la zone Euro pour se qualifier à la Coupe du monde 2014 se joueront les 15 et 19 novembre prochains. Et l'équipe de France pourrait affronter le Portugal, étant donné que les Bleus se trouvent dans le deuxième chapeau tandis que les Lusitaniens sont tête de série. Les autres adversaires potentiels des Français sont la Croatie, la Grèce et l'Ukraine. Autant dire que la sélection de Cristiano Ronaldo serait le pire tirage au sort pour Franck Ribéry et compagnie. Les Bleus seront fixés le 21 octobre, date du tirage au sort. Si jamais à Zurich, le hasard offrait la Selecção aux Tricolores, la perspective de cette double confrontation rappellerait de bons souvenirs au public français. Pourvu que ça dure...

Un bilan favorable aux Bleus
Premier constat en observant le bilan chiffré de l'équipe de France face au Portugal : une domination écrasante des Bleus. Dans toute l'histoire de ce sport, les sélections française et lusitanienne ont croisé le fer à 22 reprises. Les Bleus comptent à ce jour 16 victoires, 1 match nul et seulement 5 défaites devant les Portugais. Avec en conséquence une différence de buts particulièrement favorable : 40 buts inscrits pour 27 encaissés, soit +13.

Notons que sur ces 22 rencontres, seules 3 ont été disputées durant des compétitions officielles, le reste étant constitué uniquement de matches amicaux. Le premier France-Portugal de l'histoire (amical) a eu lieu le 18 avril 1926 à Toulouse, pour une victoire tricolore 4-2. Le dernier en date avait une importance toute autre, puisqu'il s'est déroulé le 5 juillet 2006 à Munich en demi-finale de Coupe du monde. Là encore, la France est sortie vainqueur de cette rencontre, 1-0.

La sélection portugaise n'a plus battu l'équipe de France depuis le 26 avril 1975 à Colombes, lors d'un match amical (0-2). Soit 38 ans et 8 rencontres disputées depuis. Bref, une éternité. L'historique des confrontations a beau être largement favorable aux Français, les Portugais se seraient volontiers contentés de victoires seulement dans les matches importants. Mais là encore, ce sont les Bleus qui dominent.

La tragédie marseillaise
Tout commence le 23 juin 1984, lors du Championnat d'Europe organisé par la France. A cette occasion, l'équipe menée par un Michel Platini au sommet de son art arrive en demi-finale de son Euro contre une sélection portugaise pétrie de qualités techniques. Il s'agit de la première rencontre en compétition officielle entre ces deux pays. Elle a lieu dans un Stade Vélodrome de Marseille chauffé à blanc devant près de 55 000 spectateurs.

Les Bleus, qui avaient jusqu'à cette rencontre dominé tous leurs matches de la tête et des épaules, connaissement bien plus de difficultés. Le milieu de terrain lusitanien, composé de joueurs vifs et techniques, pose des problèmes au « Carré magique ». Pourtant, la France ouvre le score grâce à Jean-François Domergue (24e) et pense avoir fait le plus dur. Mais l'attaquant portugais Jordão égalise (74e) et entraîne les Français dans une prolongation appelée à entrer dans les annales du football.

Car cette demi-finale de l'Euro 84 promis à la bande à Platoche ressemble de plus en plus à un traquenard. La première période de la prolongation ne fait que confirmer les craintes des supporters français, avec un nouveau but de ce diable de Jordão (98e). Les Bleus entament les quinze dernières minutes de la prolongation menés 1-2 à Marseille dans une demi-finale qui devait les mener tout droit au Parc des Princes pour un premier sacre international annoncé.

C'est là que l'irrationnel s'empara des vingt-deux acteurs. Jean-François Domergue, défenseur appelé de dernière minute pour cet Euro, qui était censé n'être qu'un remplaçant et qui a finalement disputé toutes les rencontres, marque encore (114e) ! 2-2, il reste six minutes pour éviter une séance de tirs au but synonyme de loterie. D'autant que cette équipe est à ce moment encore traumatisée par la demi-finale de Séville perdue deux ans plus tôt de cette manière. 119e minute, Jean Tigana, infatigable milieu, sonne une dernière charge, déborde et centre en retrait pour un certain Michel Platini. But. Les Portugais, exténués et détruits moralement après avoir touché du doigt la qualification, sont KO debout.


Le 21 octobre prochain, les Français prieront pour ne pas tomber contre le Portugal en barrages de la Coupe du monde 2014, mais Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers souhaitent eux aussi plus que tout éviter les Bleus. Dans le cas contraire, deux France-Portugal s'ajouteront à l'historique des confrontations et alimenteront la légende.

News associées