France-Portugal : privé de Mondial, Mandanda peut savourer

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-10-11T16:09:00.000Z, mis à jour 2014-10-11T16:13:28.000Z

Blessé à l'abducteur, Hugo Lloris cèdera sa place à Steve Mandanda pour garder les cages du Stade de France. Le gardien de l'OM doit en profiter pour rappeler qu'il a effacé la dernière saison, décevante.

Mandanda revient de loin : un choc violent lors de la dernière journée de L1 contre Guingamp l'a privé d'un Mondial, certes dans la peau de suppléant d'Hugo Lloris. Cette situation est venue parachever une saison mi-figue mi-raisin du gardien de l'OM. Mais d'excellentes performances en club (sept victoires consécutives, huit buts encaissés) et, surtout, la blessure contractée par Hugo Lloris (abducteur gauche) le remettent au premier plan. Car c'est lui qui va remplacer l'habituel capitaine des Bleus, samedi soir, face au Portugal.

17ème sélection
Mandanda honorera donc sa 17ème sélection avec l'Equipe de France, sachant qu'il n'avait plus gardé les cages du Stade de France depuis le 1er avril 2009, face à la Lituanie. Pour sûr, il a dû trouver le temps long mais il a une chance de montrer, sinon prouver, qu'il mériterait peut-être une place de titulaire eu égard à son talent. C'est d'autant plus vrai qu'il n'aura pas n'importe qui en face de lui puisque Cristiano Ronaldo fera sans doute tout pour faire trembler ses filets.

Six kilos en moins sur la balance
La méthode Bielsa n'a pas été écoutée uniquement par André-Pierre Gignac : Steve Mandanda, aussi, a décidé de perdre du poids. Plus affûté, six kilos de moins par rapport à la saison dernière, il est logiquement plus vif sur sa ligne et dégage davantage de sérénité. Est-ce que cela sera suffisant pour bousculer la hiérarchie et s'installer dans le costume du numéro 1 ? Probablement pas. Mais, depuis le Brésil, il reste en concurrence avec Ruffier pour celle de première doublure de Lloris.

Matuidi, capitaine à la place de Lloris
Sans Hugo Lloris, capitaine, et Mamadou Sakho, vice-capitaine, Didier Deschamps doit nommer un autre leader. A priori, il devrait jeter son dévolu sur Blaise Matuidi, titulaire indiscutable qui a déjà assuré cette fonction en juin 2013 (défaite contre l'Uruguay). Cette fois-ci, ce sera face au Portugal de Cristiano Ronaldo.