France - Suède: l'hommage du Président aux victimes des attentats

Voir le site Téléfoot

Discours Hollande 11112016
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-11-11T19:58:35.604Z, mis à jour 2016-11-11T22:45:48.692Z

Presque un an jour pour jour après les attentats du 13 novembre, l’équipe de France reçoit la Suède. Dans ce cadre, François Hollande s’est exprimé sur TF1 et une minute de silence a été organisée.

La rencontre contre la Suède n’est pas simplement un match de football. Il y a presque un an, la France était frappée par de terribles attaques survenues au Bataclan, dans les terrasses parisiennes et au Stade de France. En hommage aux vies perdues et aux victimes, François Hollande s’est exprimé juste avant l'opposition face à la Suède.

Il y a douze mois, les Bleus recevaient l’Allemagne, mais au final ce match n’était qu’anecdotique, étant donné les catastrophiques événements qui se sont produits ce soir du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis.


« Il faut se souvenir »

Le Président de la République a insisté sur le fait qu’il ne fallait pas oublier les terribles événements du 13 novembre et c’est dans ce cadre que François Hollande était au Stade de France. Le souvenir de ces attaques sanglantes est dans tous les esprits, surtout à mesure que l’on se rapproche de la date anniversaire de ces actes terroristes. Hasard du calendrier, un nouveau match de football de l'équipe de France est organisé à Saint-Denis aux alentours de cette date du 13 Novembre. En toute logique il y a eu une minute de silence en hommage aux victimes du terrorisme pour se souvenir. 

La minute de silence :



Une minute de silence pleine d’émotion

Avec cette minute de recueillement, le Stade France a exprimé tout son respect. Pour les 130 morts et les centaines de blessés, le public a fait preuve « de soutien » et « de solidarité » pour reprendre les mots de François Hollande. Ce match a donc aussi une tout autre signification ce soir et le public, les téléspectateurs et bien sûr les joueurs auront dans un coin de leurs têtes les tragiques événements de l’année dernière, même s’ils seront bien sûr concentrés sur le match contre la Suède.