Dans l'actualité récente

France-Ukraine : Ces Bleus sont renversants

Voir le site Téléfoot

error
Par Frédéric YANG|Ecrit pour TF1|2013-11-19T22:29:00.000Z, mis à jour 2013-11-20T10:44:21.000Z

Battue (0-2) en Ukraine lors du barrage aller, l'équipe de France est allée puiser dans ses réserves pour arracher un billet pour la Coupe du monde brésilienne en s'imposant (3-0) au stade de France. Amorphes et dépassés à Kiev, les Bleus se sont métamorphosés pour accomplir un exploit majuscule.

« Impossible n'est pas français ! » Ce sera sans doute le slogan qu'entonneront les supporters tricolores tout au long de cette nuit de folie. Quatre jours après le naufrage de Kiev, les Bleus ont d'entrée montré un visage plus conquérant et déterminé lors de ce match retour. Didier Deschamps attendait un match hors-norme de la part de ses joueurs. Il l'a eu !

Sakho, symbole de la révolte
En laissant son système en 4-5-1 au placard en faveur d'un 4-3-3 plus offensif avec les retours de Valbuena, Cabaye dans le onze de départ et le repositionnement de Pogba vers l'avant, Deschamps a trouvé la solution pour faire sauter le verrou de la muraille jaune et bleu pourtant imprenable lors de ses huit dernières sorties. Si justes et bien organisés lors de la première manche à Kiev, les Ukrainiens ont cette fois vite semblé dépassés et nerveux. Sur un des nombreux coup-francs provoqués par les Bleus en première période, Sakho reprenait un ballon relâché par Pyatov après une frappe puissante de Ribéry pour ouvrir logiquement le score (22e, 1-0). Le défenseur de Liverpool, préféré à Abidal, inscrivait son premier but en équipe de France, symbole du renouveau français. Libérés par leur ouverture du score, les Bleus multipliaient leurs offensives. Après Pogba (26e) et Valbuena (31e), Cabaye décochait une frappe à l'entrée de la surface. Le ballon dévié par Valbuena se retrouvait dans les pieds de Benzema - en position de hors-jeu mais non signalé - qui trompait Pyatov de près (34e, 2-0) et permettait aux siens de remettre les compteurs à zéro.

L'expulsion de Khacheridi, le tournant du match
Assommés par les deux buts français, les Ukrainiens avaient une opportunité incroyable d'inverser la tendance dans les arrêts de jeu de la première période mais la frappe de Yarmolenko était freinée par Debuchy, juste devant la ligne de but. Fomenko, le sélectionneur ukrainien, pouvait s'en mordre les doigts, car au retour des vestiaires, son défenseur central Khacheridi se faisait expulser pour un deuxième carton jaune après une énième faute sur Ribéry (47e). Les Bleus galvanisés par cette expulsion se lançaient à l'assaut du but adverse. Tour à tour, Matuidi (51e), Benzema (58e), Ribéry (64e) faisaient preuve de maladresse devant la cage ukrainienne. Mais après un nouveau centre de Ribéry, Sakho, après une déviation de Gusev, reprenait balle du genou pour inscrire le but salvateur (3-0, 72e). La messe était dite et le Brésil, qui paraissait si loin avant le match retour est désormais une réalité.
La France disputera donc son cinquième Mondial consécutif en espérant qu'elle y fasse quelque chose d'encore plus grand. Mais ce mardi soir, les Bleus ont prouvé qu'ils étaient renversants !